Archives de catégorie : #Conseils

Blog: rétrospective 2019

En mars dernier, j’inaugurais mon nouveau site et ce nouveau blog. 9 mois plus tard et plus de 20 articles plus tard, je vous propose de (re)découvrir dans cette petite rétrospective mes posts de l’année 2019

Portraits et parcours d’entrepreneuses

L’interview de Priscilla Otero, la fondatrice de Pause création et la formation Dessine ta boîte à Lyon

Mon reportage au Nid d’Avignon, lieu de vie et d’expériences fondé par 3 entrepreneu.r.ses à Avignon

L’interview d’Anne-Sophie Benoît, photographe pour entrepreneuses à Lyon

Mon reportage sur la Péniche Althéa, un lieu associatif consacré au bien-être à Avignon

L’interview de Florina Aledo-Perez, artiste et créatrice de la Génération Kahlo

L’interview de Nina Orengia, fondatrice de la marque de mode éthique Comme un loup blanc

L’interview de Laura Peterman, créatrice d’identités de marque

L’interview de Pauline Gamore, fondatrice du Textile Lab à Lyon

L’interview de Nathalie Descombes, fondatrice de Querencia, conseil en image et communication

Présentation des nouveaux reportages et interviews sur notre site Portraits inspirants d’entrepreneuses créatives

Présentation du calendrier des #aventrepreneuses pour mettre en avant les entrepreneuses locales à soutenir

Les conseils pour bien entreprendre

Entreprendre seule ou à plusieurs: les bonnes questions à se poser

Pourquoi les femmes ne sont pas des entrepreneuses comme les autres (et qu’elles ont intérêt à se serrer les coudes!)

Profiter de l’été pour faire le point sur son business avec le challenge #monbusiness2019

Comment construire une marque forte et mémorable

Entreprendre à Lyon au féminin avec la communauté de la Pause entrepreneuses

Parution de la nouvelle édition du Guide des entrepreneuses créatives

Rejoignez le Club des entrepreneuses inspirées et bénéficiez de ressources gratuites pour mieux vous organiser dans votre business

En 2020, lancez-vous dans l’animation d’ateliers DIY grâce à la formation Organiser des ateliers créatifs

Commencez l’année 2020 du bon pied en participant au challenge Instagram #monbusiness2020

Faites votre bilan et posez vos objectifs pour 2020

Lectures et inspirations

J’ai lu Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet

Cet été, j’ai participé à 2 retraites de yoga

2020: Faire son bilan business et fixer ses objectifs pour la nouvelle année

Faire régulièrement une pause dans son quotidien entrepreneurial pour prendre du recul sur son business, suivre ses résultats et se fixer de nouvelles ambitions, est primordial pour garder le contrôle sur le développement de son activité. Comme chaque année, je vous propose de faire votre bilan professionnel et de fixer de nouveaux objectifs pour votre business.

Photo by Content Pixie on Unsplash

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous ne serez pas surprise par cet article: à chaque changement de millésime, je profite de la période des fêtes, pour faire un bilan de mon activité (et de mon développement personnel aussi) et pour me fixer à la fois de nouveaux objectifs et une “intention” pour mon business (voir mon bilan et intention 2019).

Et comme à chaque changement de millésime, je vous propose de faire cet exercice avec moi :). Voire même toutes ensemble grâce au challenge des Entrepreneuses créatives: #monbusiness2020.

Cette année, petite nouveauté quand même: je vous offre de nouvelles fiches gratuites pour vous guider dans votre démarche !

Étape 1: Faire le bilan de l’année écoulée

Si en début d’année vous vous étiez fixé des objectifs, il est temps de les reprendre un par un pour vérifier si vous les avez atteints, voire dépassé. Si c’est le cas, tant mieux! Ces objectifs sont-ils devenus caduques ou au contraire, souhaitez-vous les poursuivre l’année prochaine?

Si certains objectifs n’ont pas été atteints, prenez le temps de vous demander pourquoi: avez-vous manqué de temps, d’énergie, d’envie? Les avez-vous simplement oubliés ou avez-vous décidé en cours d’année de modifier vos priorités? Ces objectifs méritent-ils tout simplement d’être abandonnés ou mis au programme de l’année à venir?

Un bon exercice consiste aussi à reprendre son agenda mois par mois pour noter les événements et réalisations importantes de l’année écoulée. Cela permet généralement de se rendre compte de tout ce qui a été accompli sur les 12 derniers mois!

Photo by Isaac Smith on Unsplash

Un bilan qualitatif et quantitatif

Bien entendu, en complément de ce bilan qualitatif, n’hésitez pas à faire également un bilan commercial et financier, même si votre statut vous en dispense (par exemple la micro-entreprise). Etablir votre compte de résultat annuel est un exercice très utile. Il se construit en ventilant par postes les recettes (par exemple en fonction de vos catégories de clients -particuliers, professionnels-, des canaux de vente -site internet, boutique, distributeurs, salons-, etc), de même que les dépenses.

Cette démarche vous permettra bien entendu de connaître votre résultat comptable. Mais surtout de prendre des décisions de gestion. En effet, elle vous permet de repérer les clients ou canaux qui contribuent le plus à votre chiffre d’affaires, ceux qu’il faut encore développer, ceux qu’il convient peut-être d’abandonner etc. De même, ce compte de résultat vous indiquera les postes les plus importants de dépenses, sur lesquels il sera peut-être possible d’agir pour faire des économies.

Mon bilan: de nouveaux projets pour les entrepreneuses

En ce qui me concerne, je termine mon année 2019 sur des résultats très positifs, d’abord d’un point de vue économique. Malgré mon nouveau statut juridique (entrepreneuse-salariée en Coopérative d’activité et d’emploi), plus coûteux que la micro-entreprise, j’ai en effet préservé mon niveau de revenus: c’était la vraie inconnue de cette année 2019, donc c’est une vraie satisfaction!

Je suis également satisfaite de mon bilan qualitatif: malgré un premier trimestre compliqué sur le plan personnel, j’ai comme prévu réussi à réorienter mon activité vers plus de conseil aux entrepreneuses, en passant un peu moins de temps à intervenir auprès d’étudiants.

J’ai aussi initié de nouveaux projets autour de l’entrepreneuriat féminin. Ainsi, j’ai renforcé avec Priscilla, de Dessine ta boîte qui déboîte, le dispositif autour de la Pause entrepreneuses, qui a désormais sa newsletter et son groupe privé Facebook. J’ai également contribué à lancer Fœmina, un collectif d’entrepreneuses lyonnaises autour de la question du féminin, qui prévoit de lancer ses premières actions concrètes en 2020.

Et vous, quel regard portez-vous sur votre année 2019? Pour faire votre propre bilan, n’hésitez pas à télécharger la fiche “Bilan annuel” dans la bibliothèque des ressources gratuites! (NB: le code d’accès à la bibliothèque est rappelé dans chaque newsletter mensuelle, vous le recevez également lors de votre inscription au Club des entrepreneuses inspirées)

Photo by Alexa Williams on Unsplash

Étape 2: Fixer ses objectifs pour l’année à venir

Une fois la phase bilan terminée, vous devez avoir une vision claire sur les objectifs qui n’ont pas été atteints et doivent être mis au programme de la nouvelle année. De même, vous avez repérés les objectifs qui ont été atteints mais méritent d’être reconduits cette année. Cela vous donne une première liste d’objectifs à viser en 2020.

Mais c’est aussi le moment de vous interroger sur les nouvelles orientations que vous souhaitez donner à votre business: voulez-vous développer de nouvelles offres, en abandonner certaines, nouer de nouveaux partenariats, démarcher une nouvelle cible de clientèle, prendre des locaux, faire évoluer votre organisation, changer de statut juridique, etc?

Là aussi, il peut s’agir d’objectifs plutôt qualitatifs ou purement quantitatifs (développer de 20% mon CA annuel). Mais même s’il s’agit d’objectifs quantitatifs, essayez autant que possible de déterminer des indicateurs chiffrés qui permettront de les préciser et de les évaluer. Par exemple, si vous voulez désormais vendre vos créations via des revendeurs, l’objectif pourrait-être “trouver 5 revendeurs pour mes créations d’ici à décembre 2020”.

On dit des objectifs qu’ils doivent autant que possible être “smart“, c’est à dire:

  • Spécifiques. C’est à dire suffisamment précis.
  • Mesurables. Comme dit précédemment, prévoir un indicateur chiffré pour suivre sa progression
  • Acceptables
  • et Réalistes. Ces deux éléments sont liés et signifient qu’il est contreproductif de se fixer des objectifs trop ambitieux, au risque de se décourager.
  • Temporellement définis. Prévoir une date-butoir et des dates intermédiaires.

Mes objectifs pro et perso pour 2020

Parmi mes (trop nombreux!) objectifs professionnels pour 2020, il y a:

  • la parution d’un nouveau guide pratique pour entrepreneuses avec Sophie-Charlotte Chapman (je ne peux malheureusement pas encore vous dévoiler le sujet),
  • l’ambition de devenir entrepreneuse-associée dans la coopérative d’activité à laquelle j’appartiens (actuellement je suis entrepreneuse-salariée)
  • la proposition d’une nouvelle offre de masterclass sur l’identité de marque (ce projet est en gestation depuis de longs mois maintenant, il est temps qu’il voit le jour!)
  • ou encore la concrétisation des premières actions de notre collectif d’entrepreneuses lyonnaises Fœmina

Et côté objectifs personnels, il s’agit de poursuivre et approfondir ma pratique du kundalini yoga. Je l’ai découvert au mois de septembre, et je m’y consacre une fois par semaine grâce à un cours donné par mon amie et partenaire Laura Peterman. Je suis bluffée par l’équilibre, le bien-être et la sérénité que cette pratique apporte dans ma vie, et j’aimerais réussir à l’intégrer encore plus dans mon quotidien.

Je prévois aussi de renouveler deux expériences très positives vécues cette année: un séjour de jeûne au printemps et un séjour à l’ashram de yoga Sivananda d’Orléans.

Photo by STIL on Unsplash

Étape 3: Définir son intention pour la nouvelle année

Enfin, dernière étape pour terminer cet exercice de prise de recul sur votre business: choisir un mot-clé ou une phrase qui résume l’intention sous laquelle vous voulez placer votre année. Il s’agit de formuler explicitement la tendance, la couleur ou encore l’ambiance que vous souhaitez donner à votre évolution dans les mois à venir.

Cela part bien sûr du principe que si vous savez clairement là où vous voulez aller, ce que vous souhaitez avoir en abondance dans votre vie, et que vous pouvez l’exprimer à voix haute ou à l’écrit, vous vous envoyer un signal, vous dirigez votre attention au bon endroit et vous vous créez des habitudes, qui vont vous permettre d’atteindre cet objectif.

Mon intention 2020: Éclosion

Depuis 2015, mes intentions ont successivement été Légèreté, Ralentir (cf ma grande période désencombrement, minimalisme et slow life!), Sérénité et Coopération. Cette dernière intention s’est traduite par de nouveaux partenariats et mon entrée dans ma coopérative d’activité. Après une année 2019 que j’avais placée sous le terme Nature sauvage (il s’agissait de (re)découvrir mon vrai moi, de vivre avec plus d’authenticité et de mieux aligner mon activité avec mes valeurs profondes), j’ai choisi pour 2020 le terme “Éclosion“.

A partir des nouvelles fondations que j’ai établies en 2019 (un nouveau positionnement pour mon activité autour de l’entrepreneuriat féminin, de nouveaux projets et collaborations), il s’agit de m’appuyer sur cette base solide pour mieux m’épanouir et mieux me déployer, afin de donner toute leur portée à mes ambitions :).

Photo by reza shayestehpour on Unsplash

Offert: de nouvelles fiches gratuites pour faire votre bilan et fixer vos objectifs

Que ce soit pour procéder au bilan de l’année écoulée ou pour noter vos objectifs annuels, 2 nouvelles fiches viennent de rejoindre la bibliothèque des ressources utiles. Pour y accéder, il vous suffit de vous inscrire au Club des entrepreneuses inspirées, qui vous permettra également de recevoir une fois par mois ma newsletter. Et si vous êtes déjà abonnées, le code d’accès est indiqué dans chaque newsletter 🙂

Faites votre bilan annuel et fixez vos objectifs pour l’année à venir avec les 2 nouvelles fiches gratuites à télécharger dans la bibliothèque des ressources

Faire le point sur son entreprise avec le challenge Instagram #monbusiness2020

Pour la 3ème année consécutive, le challenge de début d’année des Entrepreneuses créatives revient sur Instagram! Un seul hashtag à suivre et à utiliser pour participer: #monbusiness2020!

Tu prévois ou viens de te lancer dans l’entrepreneuriat? Ton business a déjà quelques années d’existence? Et si tu profitais de la nouvelle année pour faire le point sur ta marque et ton activité?

Depuis 2018, Sophie-Charlotte Chapman et moi proposons sur le compte Instagram des Entrepreneuses créatives un challenge qui réunit à chaque fois plusieurs centaines de participantes.

Les objectifs sont multiples:

  • prendre un temps de recul et de réflexion sur son activité,
  • se challenger en réussissant à publier un post par jour sur son compte IG,
  • découvrir de nouvelles entrepreneuses qui participent et réaliser qu’elles se posent sans doute les mêmes questions, font face aux mêmes difficultés, ont parfois les mêmes doutes mais aussi les mêmes motifs de satisfaction!

Pour participer, rien de plus simple: il suffit d’avoir un compte sur Instagram et d’aller sur le blog des Entrepreneuses créatives pour découvrir les différents thèmes que nous explorerons ensemble dès le 1er janvier!

Formation: lancez vos ateliers créatifs!

Envie de lancer ou développer une activité d’ateliers DIY en 2020? Bonne nouvelle: la formation Organiser des ateliers créatifs proposée par les Entrepreneuses créatives revient en janvier.

Depuis 2014, avec Sophie-Charlotte, nous conseillons et accompagnons des entrepreneuses qui souhaitent créer ou développer leur activité dans le domaine des ateliers créatifs. Organiser des ateliers créatifs a ainsi d’abord été un programme de formation, avant de devenir un livre en 2018.

Si vous envisagez de lancer une activité principale ou complémentaire basée sur l’organisation d’ateliers DIY, ou si vous en animez déjà et souhaitez dynamiser ce business, nous vous proposons de rejoindre en janvier 2020 notre nouvelle session de formation en ligne Organiser des ateliers créatifs.

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous découvrirez tous les détails du programme et du déroulé de cette session. Sachez qu’il faudra au préalable vous procurer notre guide Organiser des ateliers créatifs, qui fera office de support de cours.

L’objectif de cette formation est bien sûr de compléter et personnaliser ces contenus, et de vous permettre de concrétiser votre projet d’ateliers créatifs grâce aux exercices, à nos feed-backs et aux échanges précieux entre les participantes. A l’issue de la formation, vous disposerez d’un programme d’atelier prêt à être testé puis commercialisé.

L’atelier est réservé à un nombre limité d’entrepreneuses/porteuses de projet pour un meilleur suivi. Bonne nouvelle: inscrivez-vous avant le 31/12 et bénéficiez du tarif earlybird (60€ au lieu de 90€)!

Des ressources gratuites pour mieux vous organiser

Rejoignez le Club des entrepreneuses inspirées et recevez en cadeau des ressources gratuites pour mieux vous organiser et développer votre business.

Ressources utiles : bilan
Fiche Bilan mensuel et fiche Bilan à 6 mois

C’est nouveau! Désormais, en vous inscrivant à la newsletter de l’entrepreneuriat féminin, vous rejoignez le Club des entrepreneuses inspirées.

Outre la newsletter mensuelle, qui vous propose des infos, conseils et lectures utiles au développement de votre marque, vous bénéficiez désormais d’outils et ressources gratuites pour vous accompagner dans votre business

Pour l’instant, la bibliothèque des ressources vous propose un planner journalier pour noter vos RV et tâches prioritaires à accomplir, deux fiches pour faire un bilan régulier de vos objectifs et de vos avancées, et enfin un livret comprenant 24 conseils d’entrepreneuses créatives. Mais bien entendu, je vais la compléter régulièrement avec de nouveaux outils et supports utiles.

Pour pouvoir télécharger gratuitement ces ressources, inscrivez-vous simplement à la newsletter: vous recevrez le code d’accès à la bibliothèque en même temps que la confirmation de votre inscription. Et si vous êtes déjà inscrite, pas de panique, vous allez recevoir très prochainement le code dans votre boîte mail !

Planner journalier
Livret 24 conseils d’entrepreneuses créatives

Réédition du Guide des Entrepreneuses créatives

Bonne nouvelle, le nouveau Guide des entrepreneuses créatives sera bientôt disponible en librairie. Nous vous donnons rendez-vous le 30 novembre au salon CSF pour le découvrir en avant-première!

Sortie annoncée le 5 décembre! Cette nouvelle édition de notre deuxième ouvrage, le Guide des entrepreneuses créatives, nous a bien occupées tout l’été: il ne s’agissait pas simplement de mettre à jour quelques informations, mais bien de rebâtir entièrement le sommaire, d’écrire de nouveaux chapitres, et surtout d’interviewer de nombreuses entrepreneuses qui vous apportent de nouveaux témoignages inspirants.

Bref, si vous avez un business créatif ou prévoyez d’en lancer un, c’est un outil indispensable pour gérer et développer au mieux votre activité.

Si vous avez l’occasion de venir faire un tour au prochain salon Créations & Savoir-Faire, n’hésitez pas à venir nous rencontrer et faire dédicacer vos ouvrages: nous serons présentes le samedi 30 novembre après-midi sur le stand de notre éditeur Eyrolles.

#Conseils – Entreprendre au féminin à Lyon

Depuis un an, la Pause entrepreneuses est le rendez-vous mensuel des entrepreneuses lyonnaises. Echanges, partage d’expériences et discussions conviviales sont au programme. Aujourd’hui, la Pause entrepreneuses se dote de nouveaux outils et se prolonge en ligne.

Depuis un an, ce sont près d’une centaine d’entrepreneuses qui ont participé aux Pauses entrepreneuses organisées une fois par mois chez Pause création.

C’est un moment privilégié pour:

  • sortir de la solitude de l’entrepreneuse,
  • s’entraîner à pitcher son projet,
  • poser ses questions
  • échanger avec des entrepreneuses qui rencontrent les mêmes problématiques
  • trouver des partenaires
  • ou encore avoir accès à des expertes qui viennent partager leur savoir: nous avons par exemple évoqué l’identité visuelle, l’importance de se faire accompagner par son réseau et des professionnels quand on se lance ou qu’on se développe, et le thème de la prochaine pause est Valoriser son image professionnelle.

Pour permettre à toutes les participantes d’aller encore plus loin et de profiter de ce réseau pour développer leur activité, j’ai décidé de leur proposer deux nouveaux outils:

  • une newsletter mensuelle, pour ne pas manquer les prochaines Pauses entrepreneuses et être informée d’autres événements intéressants pour les entrepreneuses lyonnaises
  • et un groupe privé sur Facebook pour échanger, poser ses questions et partager ses infos.

Si vous êtes une entrepreneuse en activité ou en projet à Lyon, n’hésitez pas à les rejoindre!

#CONSEILS – CONSTRUIRE UNE MARQUE FORTE ET MÉMORABLE

Avoir une entreprise, c’est bien. Avoir des produits ou des services à vendre, c’est la base. Mais avoir une véritable “marque”, que les clients reconnaissent quand ils la voient sur leur fil Instagram ou apposée sur une vitrine ou un emballage, une marque qu’ils ont envie de faire connaître à leur entourage, c’est mieux! C’est même le meilleur moyen de vous distinguer de vos concurrents. Et bonne nouvelle, ce n’est pas réservé aux grands groupes!

Une marque, c’est quoi?

Commençons plutôt par ce que ce n’est pas: une marque, ce n’est pas juste un nom enregistré auprès de l’INPI, et ce n’est pas non plus seulement un logo.

Une marque, c’est bien plus que ça: un univers, une ambiance, une expérience, des valeurs, une promesse de qualité, un contrat de confiance (ça vous rappelle quelqu’un ^^?) une manière de considérer ses clients, une manière de produire et même une vision du monde…

Bref, autant d’éléments immatériels qu’il s’agit ensuite de matérialiser, afin de les rendre visibles et lisibles auprès de ses clients et partenaires. Notamment au travers d’un nom et d’un logo ! Mais la marque s’incarne de manière bien plus large: dans le ton employé à l’oral et à l’écrit, dans l’ambiance visuelle, sonore et même olfactive d’une boutique ou d’un stand, dans le choix d’un packaging, dans la sélection des fournisseurs, dans l’apparence physique de son fondateur ou de ses employés, dans les caractéristiques des produits etc.

Louboutin, ce n’est pas seulement un nom ou une logo, c’est aussi une couleur. Harley-Davidson, c’est aussi un bruit reconnaissable entre mille (et qui a été déposé!). Les boutiques Nature et découverte, c’est un parfum dont on se souvient…

Pour aller plus loin, je vous conseille la lecture de mon ouvrage Small business: créer sa marque et son identité aux éditions Eyrolles

Une stratégie de marque, ça sert à quoi?

Avoir une stratégie de marque, c’est tout simplement avoir un plan d’attaque bien cadré pour construire puis faire connaître sa marque, histoire d’éviter de tout faire dans le désordre et de s’éparpiller, au risque de brouiller son image :)!

L’objectif, c’est de gagner en cohérence et en efficacité à la fois dans ses choix stratégiques (développement du business) et dans sa communication: lorsqu’une opportunité se présentera, il sera facile de déterminer si elle est “raccord” avec votre stratégie de marque et donc d’envisager de la saisir, ou si elle est en parfaite contradiction avec vos objectifs.

Par exemple, si votre marque s’engage sur le recours à des fournisseurs locaux, il sera facile de dire non à une entreprise qui vous démarche, avec des tarifs moins élevés que vos fournisseurs actuels mais qui produit à l’étranger…

De même, si dans le cadre de votre stratégie vous avez décidé de vous adresser à une clientèle qui s’informe sur les réseaux sociaux, vous n’aurez pas à réfléchir longtemps pour dire non au commercial de ce magazine papier qui veut absolument vous faire profiter de cette offre spéciale bouclage sur un encart dans son prochain numéro

En ayant une stratégie de marque claire et précise, vous allez gagner à la fois en lisibilité pour votre clientèle et en efficacité dans le pilotage de votre entreprise.

Pas de panique, cependant, si vous n’avez pas encore pris le temps de vous pencher sur votre stratégie de marque. Il est d’abord assez rare de le faire à fond au moment de la création d’entreprise: d’abord par manque de temps mais aussi parce que le projet est encore tout neuf, doit rencontrer ses clients et va sans doute évoluer pendant ses premiers mois d’existence.

En revanche, si vous êtes entrepreneuse depuis 1, 2, 3, voire 5 ans ou plus et que vous sentez que votre marque manque de lisibilité ou de cohérence, ou alors que votre offre a évolué depuis le lancement de votre projet mais que vous avez du mal à rendre visible cette évolution auprès de vos clients, c’est sans doute le moment de prendre à bras le corps ce chantier!

Définir sa stratégie de marque: élaborer son message de marque

Première étape: pour bien communiquer, savoir ce que l’on veut dire!

Cela peut paraître évident, mais savoir résumer en quelques mots ou même quelques phrases la raison d’être de sa marque n’est pas forcément si facile.

De nombreuses entrepreneuses se lancent sans définir une offre spécifique, en imitant ce qui existe déjà. Par exemple, une femme qui fait une formation en hypnose va s’installer logiquement en tant que “hypnothérapeute” et proposer des séances pour arrêter de fumer ou perdre du poids, parce qu’elle voit tous ses confrères en proposer, même si ces problématiques ne l’intéressent pas plus que ça. Comment se distinguer et trouver sa clientèle, dans ces conditions, si ce n’est en vendant ses prestations moins cher que ses concurrents?

L’autre obstacle que je rencontre parfois parmi mes clientes: le concept qui a été tellement réfléchi qu’il repose sur une multitude de composants (du tissu biologique, une fabrication française, des poèmes choisis par les clients vendus avec le produit, la possibilité de personnaliser la création, un parti-pris féministe etc), qu’à la fin l’entrepreneuse ne sait plus quel message mettre en avant dans sa communication!

Pour définir un message de marque suffisamment lisible, distinctif, aligné avec ses propres valeurs, pas le choix: il faut brainstormer! Comme je vous l’expliquais dans cet article, c’est une démarche que vous pouvez faire seule ou en vous faisant accompagner (je suis là pour ça, ça tombe bien!)

Pour aller plus loin, je vous conseille cet article: Bâtir une stratégie de marque efficace

Déployer sa stratégie de marque: communiquer avec sa communauté

Une fois le message défini, reste à le transmettre à ses destinataires, mais aussi et peut-être avant tout à être à l’écoute de leurs retours, de leurs ressentis, de leurs centres d’intérêt etc.

C’est là que la communication intervient, le deuxième “champ” sur lequel je peux vous aider à définir vos objectifs et à mettre en place des plans d’actions.

C’est à ce stade, par exemple, que vous allez réfléchir à la création de votre identité visuelle puis sa déclinaison sur différents supports (le packaging, les murs de votre boutique, votre papeterie, pourquoi pas des produits dérivés etc.).

Mais vous allez également devoir décider de quel type de site internet vous avez besoin, des points de contacts virtuels à mettre en place avec votre audience (blog, réseaux sociaux, newsletter, publicité digitale, opérations influenceurs etc.), des sujets que vous allez aborder ou encore le ton que vous allez employer avec vos clients…

Vous le voyez: le champ est vaste! Voici donc quelques articles à (re)lire pour vous aider développer votre communication:

Content marketing: 5 bonnes raisons de soigner ses contenus web

Un blog, est-ce encore utile?

6 questions pour définir sa stratégie éditoriale

Définir une ligne éditoriale efficace

Créer, structurer et respecter son planning éditorial

Développer sa notoriété grâce aux influenceurs

Le web, allié incontournable de votre boutique physique

Soigner ses visuels pour plus d’impact

Cultiver son personal branding pour mieux développer sa marque

Profitez de l’été pour faire le point sur votre business!

L’été est la période idéale pour prendre du recul sur son activité, mesurer les progrès accomplis et se fixer de nouveaux objectifs. Le challenge #monbusiness2019 version été va vous y aider!

Avec un peu de chance, cet été, votre activité va se calmer et vous allez pouvoir prendre quelques jours voire quelques semaines de repos. Et si vous en profitiez pour faire un peu de réflexion stratégique sur votre entreprise?

Très souvent, durant l’année, dans le feu de l’action, on a du mal à prendre le temps de se poser et de réfléchir sereinement aux orientations que l’on souhaite donner à son business. La pause estivale peut se révéler une période propice pour faire ce point, surtout si vous en profitez pour quitter votre bureau et votre quotidien pour un lieu inspirant.

Avec Sophie-Charlotte, nous vous proposons de faire ce “travail” en douceur, de manière ludique et surtout en groupe pour se motiver! Comment? En rejoignant la version “été” de notre challenge #monbusiness2019 que nous avions déjà proposé en début d’année sur Instagram.

Comme en janvier, il s’agit d’un challenge sur 31 jours consistant à poster et surtout à commencer chaque jour un visuel sur un des aspects de votre business: choix du nom de marque, déclic entrepreneurial, produits, inspirations etc. Pour connaître le détail de tous les thèmes, RV sur le blog des Entrepreneuses créatives.

Comment participer au challenge #monbusiness2019 version été?

C’est tout simple: il vous suffit de suivre notre compte @entrepreneuses_creatives sur Instagram et de poster chaque jour vos visuels en mentionnant le hashtag #monbusiness2019. Nous vous conseillons de vous y abonner afin de découvrir et d’échanger avec les autres participantes. Vous pouvez prendre le départ soit le 1er juillet, soit le 1er août, en fonction de vos envies et disponibilités.

L’exercice vous sera bénéfique pour plusieurs raisons:

  • prendre le temps de réfléchir aux différents aspects de votre business et repérer les points qui manquent de clarté et méritent d’être retravaillés
  • mieux faire connaître l’histoire et les valeurs de votre marque auprès de votre audience
  • vous familiariser avec Instagram et vous entraîner à poster de manière régulière et créative
  • découvrir de nombreuses entrepreneuses créatives inspirantes…

Alors, vous nous rejoignez??

Entrepreneuriat féminin: les femmes ne sont pas des entrepreneuses comme les autres!

Seulement 30% des chefs d’entreprise sont des femmes. Malgré les aides et les dispositifs, ce chiffre stagne depuis 30 ans, alors même que près de 70% des femmes pensent que l’entrepreneuriat est plus épanouissant que le salariat. Comment sortir de ce paradoxe?

Régulièrement, je suis interpellée sur mon positionnement stratégique: on me demande pourquoi j’ai décidé d’accompagner spécifiquement les femmes dans leur démarche entrepreneuriale. Il y a plusieurs éléments de réponse à cette question.

Tout d’abord le fait que depuis 2011 -lancement de mon activité de consultante-, j’ai une clientèle constituée à 99,9% de femmes. Et que j’apprécie tout particulièrement de travailler et collaborer avec des femmes. D’une certaine manière, j’ai simplement pris acte de la situation 🙂

Mais aussi ma propre recherche de “sens”, me conduisant à concilier mes convictions féministes et environnementales avec mon activité professionnelle. Les femmes créant majoritairement des business locaux avec une dimension responsable, les aider à les développer me permet de contribuer à la fois à reformer un tissu économique plus résilient face aux changements climatiques et à favoriser l’empowerment féminin (vous pouvez lire mon manifeste pour en savoir plus).

Photo via Cowomen sur Unsplash

Un troisième argument, économique celui-ci, pourrait être que les femmes se forment et se font plus volontiers accompagner que les hommes dans leurs projets d’entreprise et que mon offre répond à ce besoin.

Mais la principale raison qui me motive à m’adresser spécifiquement aux femmes qui souhaitent créer et développer leur business, c’est tout simplement qu’elles ne sont pas des entrepreneuses comme les autres. Elles se trouvent dans une situation particulière (elles sont sous-représentées dans l’entrepreneuriat) et ont aussi des attentes spécifiques en matière de création d’entreprise.

Seuls 18% des entrepreneurs sont des mères

Alors que la parité professionnelle progresse, depuis 30 ans, les femmes continuent de ne représenter que 30% des créations d’entreprises. Et elles seraient 80% à ne pas pouvoir en vivre, aïe! Cet article récent analyse bien les obstacles spécifiques auxquelles elles se heurtent, qui expliquent cette sous-représentation des femmes dans l’entrepreneuriat.

Principal frein: leurs contraintes familiales et les stéréotypes sexistes liés à la maternité. Seules 18% des entrepreneurs sont des mères! Le fait d’être mère a non seulement un impact sur le passage à l’acte en matière d’entrepreneuriat, mais également sur les manières d’entreprendre. Les mères choisissent des activité traditionnellement “féminines”, sont moins présentes dans les secteurs innovants et ont moins recours aux financements.

Il existe bien une approche de l’entrepreneuriat spécifique aux femmes, moins axée sur l’économique, plus globale, plus “sociale”, et s’appuyant sur des qualités plus développées chez les femmes (par exemple une meilleure gestion financière), conclut l’article.

Photo via Cowomen sur Unsplash

Un manque de modèles inspirants

Parmi les autres freins que rencontrent les femmes dans l’entrepreneuriat, on trouve évidemment le fameux manque de confiance en soi (dont la campagne d’Always #likeagirl avait montré qu’il se construit dès le primaire), qui débouche sur l’autocensure, leur tendance à faire passer les besoins des autres avant les leurs ou encore leur vision de l’argent et de la réussite. Seulement 11% des femmes entreprennent pour gagner plus d’argent. Elles ont également tendance à entreprendre plus souvent seules.

On observe aussi le manque de modèles inspirants: toutes les aspirantes entrepreneuses n’ont pas envie de monter une start-up dans la tech, de lever des millions d’euros, de mesurer leur réussite au nombre d’emplois créés. Ainsi, malgré les dispositifs d’aides financières dédiés aux femmes, la moitié des entrepreneuses se lancent avec moins de 8000€.

Et si les femmes sont moins nombreuses à solliciter des financements au moment de créer leur entreprise, elles le sont aussi au cours de son développement. Pourtant elles ont une gestion moins risquée: une entreprise créée par une femme a moins de risque de déposer le bilan.

Difficile, face à cet état des lieux, de faire la part des choses entre ce qui relève de choix conscients, ce qui relève de conditionnements sociaux et culturels et enfin ce qui résulte de discriminations subies.

Mais ce dont je suis convaincue, c’est que les femmes entreprennent à leur manière, qu’il n’y a pas à porter de jugement de valeur, bien ou mal, sur cette manière de faire, mais que c’est, au contraire, en proposant une approche spécifique d’accompagnement à l’entrepreneuriat féminin, qu’on pourra encourager plus de femmes à se lancer!

Si vous souhaitez en savoir plus sur ma démarche, vous pouvez consulter la rubrique Accompagnement, vous inscrire à la newsletter et, si vous êtes en région lyonnaise, participer aux Pauses entrepreneuses!