Archives de catégorie : #Conseils

Faire connaître sa marque : les programmes et ateliers

Faire connaître ta marque : les programmes et ateliers

Pour t’aider à faire connaître ta marque, les ateliers thématiques et cercles entrepreneuses évoluent. Là encore, j’ai décidé de simplifier mon offre pour une meilleure clarté et pour répondre mieux à tes besoins en communication.

Je l’ai annoncé ce début d’année : en 2023, je simplifie ! Mon objectif : te proposer une offre plus lisible, plus simple, mieux adaptée à tes objectifs.

Et accessoirement, m’aider à adopter un rythme de travail plus acceptable (et compatible avec mes autres activités).

Après la refonte de l’accompagnement individuel en stratégie de marque, je t’annonce des nouveautés concernant les formats collectifs.

Voici quelques mois, en effet, j’ai lancé deux types d’accompagnements collectifs en visio : les ateliers thématiques et les cercles entrepreneuses.

La différence ? Les ateliers thématiques étaient centrés sur un thème précis et très opérationnels dans leur approche. Tandis que les cercles avaient vocation à encourager le partage d’expériences dans un cadre bienveillant.

Pour clarifier et simplifier ces formats collectifs, j’ai décidé de garder le meilleur des deux ! Bienvenue donc aux cercles entrepreneuses thématiques !

Apprends à faire connaître ta marque avec les cercles entrepreneuses

D’une durée de 2h, accessibles en visio, ces cercles entrepreneuses thématiques ont ainsi pour ambition de t’apprendre et te motiver à mieux communiquer pour faire connaître ta marque.

Chaque séance s’articule autour de 3 temps :

  • Un temps d’expression, pendant lequel chaque participante pourra partager son expérience, ses pratiques, ses résultats. Mais aussi ses doutes, ses questionnements ou encore ses difficultés.
  • Un temps d’exploration, qui me permettra de présenter des bonnes pratiques dont s’inspirer, pour nourrir tes connaissances et ta motivation.
  • Enfin, le temps de passage à l’action te permettra de commencer à mettre en application, au travers d’un exercice guidé, les pistes explorées ensemble pendant la séance.

Autre évolution notable des ateliers en communication de marque : désormais il se dérouleront 1 à 2 (max) fois par mois. Au lieu d’une fois par semaine en 2022.

Prochaines dates à noter dès à présent dans ton agenda :

  • mardi 31/1/23 à 12h30 : Quels canaux de com’ utiliser en 2023 ? En ce début d’année, il est essentiel de faire le point sur ton dispositif de com’ pour savoir que conserver, que modifier, qu’abandonner…
  • mardi 28/2/23 à 12h30 : Quelle place pour l’écrit dans ta com’ ? Rédaction web, SEO, copywriting, blog, newsletter, réseaux sociaux… l’écrit est à largement à l’honneur sur le web. Qu’en est-il chez toi ? Pourquoi et comment donner à l’écrit toute sa place dans ton dispositif de com’

À venir : des programmes en semi-autonomie pour faire grandir ta marque

Une autre nouveauté verra le jour au premier trimestre 2023. Je vais en effet te proposer des programmes d’accompagnement en semi-autonomie sur toute une série de thématiques autour de la communication.

Ces programmes s’appuieront sur des contenus écrits et vidéos à consulter à ton rythme. Mais pas question de te laisser seule dans ta formation. Tu auras aussi accès à des exercices à m’envoyer pour avoir un retour personnalisé.

Alors stay tuned : je t’en dis plus dès qu’ils sont disponibles !

Consultation en stratégie de marque

Une consultation en stratégie de marque : pourquoi faire ?

Nouveau : la consultation en stratégie de marque en visio te permet de faire un point avec moi sur une thématique précise de ta communication ou de ton business. Et pour un accompagnement plus approfondi, je te propose un parcours sur-mesure.

Comme annoncé dans l’article sur mon bilan 2022, il y a du changement dans l’air ! En 2023, l’accompagnement individuel évolue.

Finis les différents forfaits que je proposais jusqu’ici (accompagnement à la définition du plan d’action, puis accompagnement à la mise en œuvre du plan d’action).

Leur contenu et modalités de déroulement n’était pas toujours très clairs pour toi.

Et surtout, la durée de la prestation et l’investissement financier demandé ne correspondaient pas toujours à ton besoin. Voire pouvaient constituer un véritable frein à ton passage à l’action.

Mon objectif pour 2023 : simplifier mon activité et mes offres. Je propose désormais un seul format d’accompagnement individuel : la consultation en stratégie de marque (60 à 75 mn en visio)

En fonction de ton besoin, je te proposerai soit une consultation ponctuelle, soit un parcours d’accompagnement sur-mesure.

La consultation en stratégie de marque ponctuelle

Elle est toute indiquée pour un questionnement, un problème ou une thématique précise. Et si tu veux pouvoir passer rapidement à l’action pour améliorer ta communication.

Pendant l’entretien, je t’interroge sur tes pratiques, tes freins et sur tes objectifs que tu vises. Puis je t’apporte mon éclairage expert et mes connaissances des pratiques et outils de communication. Mais aussi des suggestions stratégiques et opérationnelles pour te permettre d’adopter un nouvel angle de vue sur ton business.

En amont de la consultation, je t’envoie un questionnaire pour me permettre de mieux comprendre ton parcours, ton activité et ta problématique. Ce temps te permet aussi de mettre noir sur blanc tes objectifs et tes difficultés.

À l’issue de l’entretien, enfin, je te fais parvenir un compte-rendu de notre échange. Il comporte notamment le rappel des pistes d’actions évoquées et, le cas échéant, des ressources complémentaires (exercices, inspirations, contacts de professionnels…)

Le parcours d’accompagnement sur mesure

Certaines problématiques plus larges (positionnement de la marque, stratégie complète de communication) nécessitent un accompagnement plus long qu’une unique consultation en stratégie de marque.

Dans ce cas, je te propose un accompagnement sur-mesure mixant des consultations (tarif dégressif à partir de 3) et des exercices et questionnaires intermédiaires.

Pour faire ensemble le point sur ton ou tes besoins, je te recommande de réserver ton entretien découverte gratuit.

Et pour mieux faire connaissance avec moi et mon approche, je te conseille de demander ton programme offert « 5 jours d’écriture pour ton business », qui te donnera également accès à ma newsletter.

Blog : rétrospective 2022

Entrepreneuriat & écriture : la rétrospective 2022

Comme chaque fin d’année (2019, 2020 et 2021), je te propose de (re)découvrir tous les articles publiés ces douze derniers mois.

Les conseils pour entreprendre

Passer de l’idée au projet (atelier offert à télécharger)

Choisis le bon guide pratique pour ton business

Comment écrire pour Instagram

Cadrer sa stratégie de contenus

Des ateliers en visio pour faire progresser ta com’

Un shooting photo pour incarner ta marque

Organiser ta création de contenus en 4 étapes

Entreprendre en mode side project (sans lâcher son job)

La ligne éditoriale : pourquoi et comment la définir

Le blog et la newsletter pour mieux communiquer

Pourquoi et comment simplifier son business

Savoir lâcher prise dans son business

Réussis ta rentrée d’entrepreneuse en 4 étapes

La rentrée des ateliers visio en stratégie de marque

Adopte les bons mots pour ton entreprise avec le programme offert 5 jours d’écriture business

La bonne méthode pour construire ta stratégie de marque

Comment formuler et utiliser ton message de marque

Fais le point sur ton business en 5 questions

7 étapes pour bâtir ton plan de com’

10 tips pour réussir ta newsletter

5 raisons de soigner tes contenus web

Comment construire une stratégie éditoriale pour ta marque

Comment définir une ligne éditoriale efficace

Ose un cercle de femmes entrepreneuses

Contenus longs : pourquoi faire des reels ne suffit pas

Gagner en clarté, confiance et compétences pour mieux communiquer

Bilan et objectifs : faire le point en fin d’année

Inspirations

Morceaux choisis : L’art du storytelling

Sophie-Charlotte Chapman : écrire pour aider et transmettre

Bilan et objectifs de fin d'année

Bilan et objectifs : faire le point en fin d’année

Comme d’habitude, je te propose de profiter des fêtes pour faire un point approfondi sur ton business. Bilan et objectifs : 2 étapes pour repartir du bon pied en janvier !

En tant qu’entrepreneuse, tu peux vite te retrouver à partir dans de multiples projets… Pas facile de garder le cap, surtout si tu es seule à la barre de ton business.

Pour rester focus sur tes objectifs et éviter de t’éparpiller, je te conseille une méthode simple mais éprouvée :

  • 1- écrire noir sur blanc tes objectifs de l’année (puis du trimestre, du mois, de la semaine…)
  • 2- vérifier régulièrement où tu en es et réévaluer, le cas échéant, ces objectifs

La fin d’année est ensuite un moment-clé pour faire un bilan approfondi… et te fixer de nouveaux objectifs !

Si tu recherches une méthodologie pour faire ce point bilan et objectifs, je te renvoie à mon article Fais ton bilan business.

Je te partage ma manière de faire en 4 étapes :

  • Reprendre chaque objectif et noter s’il est atteint, en cours de réalisation, non-atteint voire abandonné complètement
  • Faire un récapitulatif, mois par mois, des réalisations de l’année
  • Fixer les nouveaux objectifs de l’année à venir
  • Définir une intention qui guidera, de manière plus générale, mes choix et mon énergie

Cette année, j’ai, par ailleurs, un peu innové. Aux abonnées à ma newsletter, j’ai proposé en décembre plusieurs consignes de journaling pour prendre un temps d’introspection sur l’année écoulée…

Bilan de mes objectifs 2022 : des résultats en demi-teinte

Cette fin d’année, j’ai pris bien plus de temps que d’habitude à faire mon bilan. Si tu me suis sur Instagram, tu as peut-être vu passer mon post du 3 décembre. Je disais me sentir « sur les rotules » et avoir besoin de temps pour tirer les leçons de 2022.

Cette année s’est en effet avérée compliquée et fatigante pour moi. Tant en raison de problèmes de santé d’une de mes filles que de ma double activité (consultante-formatrice indépendante ET adjointe à la maire de mon arrondissement lyonnais).

J’avais choisi comme intention en début d’année le mot « douceur ». Elle n’a pas été tellement au rendez-vous… J’ai eu, au contraire, la sensation d’y aller souvent en force.

Certes, j’ai atteint une bonne partie de mes objectifs.

(Pour rappel, je voulais : mettre l’écriture au centre de mon activité, développer mon blog et ma newsletter, travailler en partenariat avec des structures d’accompagnement à l’entrepreneuriat et développer les formats visio).

Mais au prix de beaucoup de fatigue et souvent de stress.

Intention et objectifs pour 2023

L’été dernier, j’avais eu une première « alerte ». J’avais alors entamé une réflexion et des actions visant à simplifier mon business.

Pour 2023, je décide d’aller encore plus loin dans cette voie.

Je choisis donc comme nouveau mot-clé : « Je simplifie !« .

Au programme : une offre encore plus resserrée, un agenda moins rempli un rythme de travail allégé… Et, j’espère, une sérénité retrouvée !

Côté objectifs, je souhaite encore davantage développer des partenariats avec des structures de type incubateurs, qui accompagne les créateurs d’entreprise.

J’ai prévu par ailleurs de simplifier mes accompagnements individuels, en remplaçant les différents forfaits par un format consultation (ponctuelle ou à renouveler, selon ta problématique)

Je prévois enfin de compléter mon offre d’ateliers en visio par des programmes en ligne en semi-autonomie (des contenus vidéos et écrits à consulter à son rythme puis des exercices qui donnent lieu à des retours personnalisés).

J’aurai l’occasion de t’en dire plus rapidement, car tout n’est pas calé… Si tu veux m’aider à mieux préparer mon année 2023 : réponds à ce court questionnaire et tu bénéficieras d’une consultation stratégie de marque à prix réduit !

Faire connaître sa marque

Les 3C : comment gagner en clarté, confiance et compétences pour faire connaître sa marque

Faire connaître sa marque et son offre : c’est le principal objectif de ta communication. Mais c’est aussi un véritable défi, qui repose sur 3 leviers. La Clarté de ton message. La Confiance, pour oser te mettre en avant. Et bien sûr les Compétences, pour savoir utiliser au mieux tes différents canaux de communication.

Pourquoi se faire accompagner dans sa communication ? C’est la question que je pose à toute entrepreneuse qui me contacte, pour un accompagnement individuel ou collectif.

Je ne la formule pas toujours comme cela. Mais j’ai toujours à cœur d’explorer avec précision les besoins de mes (futures) clientes. Que ce soit par le biais d’un entretien découverte ou d’un formulaire préalable à un atelier.

Ces besoins, exprimés par chacune avec ses propres mots, appartiennent toujours à l’une de ces 3 grandes catégories :

  • le besoin de gagner en clarté
  • le besoin de gagner en confiance
  • le besoin de gagner en compétences

J’appelle donc cela les « 3C de la communication » : 3 leviers sur lesquels tu peux dans un premier temps t’interroger et ensuite travailler.

Pour améliorer ta communication, faire connaître ta marque plus largement, encourager le passage à l’action : lequel de ces piliers dois-tu renforcer ?

Pour t’aider à poser ton diagnostic, tu pourras t’aider des verbatims de mes clientes que j’ai réunis ci-dessous. Si tu te reconnais dans l’une de ces citations, alors c’est sans doute la dimension que tu dois approfondir.

Et une fois ce diagnostic posé, que faire pour progresser ?

Déjà profiter des multiples ressources accessibles gratuitement sur internet (par exemple sur ce blog, sur Instagram ou encore via ma newsletter).

Pour aller plus loin, je te conseille de réserver gratuitement un entretien découverte, pendant lequel je t’écoute et te donne de premières pistes d’action.

Levier n°1 : Gagner en Clarté pour mieux faire connaître sa marque

Il s’agit ici du besoin de clarifier le positionnement de la marque, le message à transmettre, ou encore l’audience à laquelle s’adresser.

  • « Compte tenu du prix de mes matières et du temps que je passe sur mes pièces, je devrais me diriger vers une clientèle plutôt haut de gamme. Mais je ne pense pas la trouver sur Instagram, à part quelques exceptions. Je me pose beaucoup de questions sur mes prix, car je vois que mes créations intéressent mais mon taux de transformation n’est pas au top ».
  • « J’ai besoin d’attirer du trafic et des commandes sur mon site. La vente aux professionnels fonctionne bien, mais pas la vente en direct via mon site ».
  • « Je voudrais n’avoir que des clientes engagées, pour pouvoir leur proposer un accompagnement global qui inclue davantage de la notion d’énergie ».
  • « La difficulté est de me projeter, mon activité étant encore très floue. Mon activité n’étant pas bien définie, le message de marque l’est encore moins ».
  • « J’ai l’impression de faire et refaire l’exercice du message de marque sans trouver la précision et la clarté nécessaire pour ma cible ».
  • « Je fabrique juste des bijoux fantaisies, rien d’éthique, une marque parmi tant d’autres. Je n’arrive pas à trouver de message clair ».
  • « Je doute beaucoup de mon offre, ce qui m’amène à la réajuster sans cesse ».
  • « J’ai l’impression qu’il y a encore quelque chose qui coince dans mon positionnement. Mes offres ont évolué, j’ai affiné certaines choses, testé mon pitch,… Mais pour autant je ne me sens pas encore complètement à l’aise. Cela ne me semble pas assez cohérent et fluide. J’ai la crainte de ne pas être assez précise et claire, de ne pas arriver à me différencier suffisamment ou à vraiment toucher ma cible ».

Levier n°2 : Gagner en Confiance

Oser s’exprimer, se mettre en avant, pour parler de soi et de son offre, n’est pas si facile… En particulier si tu ressens la pression de la « vente ».

  • « Actuellement, je n’ai aucune stratégie et je fais au coup par coup. Pour être honnête, je n’ose pas. J’ai plein d’idée mais je n’ose pas franchir le cap ».
  • « Mon problème est que je n’arrive pas à me projeter vers “plus”. J’ai le syndrome de l’imposteur… Je suis toujours abasourdie quand une personne que je ne connais pas, valorise mon travail ».
  • « Je n’ose pas suffisamment « prendre la parole » par exemple pour exprimer ce que je pense sur le Made in France, sur le prix d’un vêtement fabriqué localement ou sur le rôle du vêtement dans notre société… J’ai l’impression d’être perdue dans la masse et de « saouler » mon auditoire ».
  • « Pour le moment, j’ai encore une étape à passer sur Linkedin pour assumer ma voix et mes positions ».
  • « J’ai une problématique liée à l’authenticité. En mai, j’ai ressenti le besoin de dévoiler mes zones d’ombres au grand jour par le biais du blog. Ce n’était pas hors sujet par rapport à ma thématique et ce sont des articles qui ont généré des vues, des partages par mail mais je redoute que dévoiler mes faiblesses ne soit pas vendeur donc je rééquilibre en partageant des choses plus positives ».
  • « Ma principale peur : n’intéresser personne ».
  • « J’ai comme un blocage, je n’arrive pas à passer concrètement à l’action. Je me mets probablement trop de pression et trop d’injonction, de « il faut ». J’ai par ailleurs un soupçon (certainement bien trop fort) de perfectionnisme !! »
  • « Voici quelques peurs que j’identifie : ne pas être « assez bien » + me retrouver noyée parmi la quantité d’autres informations et mails déjà produits + disperser mon énergie sans obtenir des résultats ».
  • « Je veux arriver (enfin) à passer à l’action. J’ai besoin de pouvoir échanger avec toi, de bénéficier de ton expérience / expertise et l’expérience des autres. De découvrir de bonnes pratiques ».
  • « J’ai peur de parler dans le vide sur mon blog, car même s’il y a des visites, il n’y a que rarement des commentaires ».
  • « Je ne suis pas à l’aise pour parler de ce que je fais, en particulier lorsqu’il y a un enjeu commercial derrière ».
  • « Je communique de manière de plus en plus authentique mais j’ai longtemps eu honte de certaines facettes de ma personnalité qui ressortent dans ma com ».
  • « Etant à mon compte dans la couture, je redoute que cela soit vu comme un loisir peu crédible, une activité au mieux, mais certainement pas pris au sérieux ».
  • « Je n’ose pas ou peu publier. Je me dis que cela n’intéresse pas ».
  • « J’ai peur d’en faire trop/pas assez, de rabâcher, de lasser… et de ne pas être percutante ».
  • « Je rencontre les difficultés classiques : la peur de me montrer et du regard des autres, le perfectionnisme ».
  • « J’ai du mal à parler de mon activité, à dire « he ho regardez ce que je fais ça peut vous aider à ceci et cela etc ». Ce n’est pas dans ma nature ».
Oser s'exprimer pour faire connaître sa marque
Oser se dévoiler. Photo by Laura Chouette on Unsplash

Levier n°3 : Monter en Compétences et adopter les bonnes pratiques

Être clair sur son message et son audience, avoir suffisamment confiance pour prendre la parole, c’est la base pour faire connaître sa marque. Mais encore faut-il ensuite savoir utiliser au mieux ses canaux de communication. Et cela demande de mettre en place de nouvelles pratiques et de s’organiser.

  • « Jusqu’à présent, je publie un peu à la bonne franquette, en essayant d’être régulière. J’ai beaucoup de mal avec les choses imposées… J’improvise les textes ».
  • « Pour tout te dire, je suis à deux doigts de laisser tomber les réseaux sociaux. Cet atelier est la dernière chance que je me donne de me réconcilier avec la communication sur les RS. Je dois donc trouver le moyen d’y passer moins de temps et d’y dépenser moins d’énergie ».
  • « Je veux comprendre enfin ce qu’est une ligne éditoriale et comment la mettre en place à mon échelle ».
  • « J’ai tendance à ne parler que de mes créations mais il y a tout un contexte que je pourrais mettre en avant. J’ai besoin de me mettre dans un mode « création de contenu » et ne pas me sentir seule ».
  • « Mon plus grand frein est de planifier les sujets et m’organiser pour que leur rédaction me prenne le moins de temps possible ».
  • « Je ne sais pas comment m’y prendre pour développer un réseau ».
  • « Etant en lancement, j’ai du mal à imaginer suffisamment de contenu à partager, du contenu intéressant et de qualité pour l’audience que je souhaite avoir, et en convergence avec ce qui m’intéresse personnellement ».
  • Je recherche des pistes à explorer pour m’organiser de manière efficace ».
  • « Comment articuler les posts entre FB et Linkedin ? Comment planifier ses contenus ? Comment écrire sans en y passer trop de temps ? Comment écrire pour intéresser ses lecteurs ? ».
  • « J’ai besoin de conseils pratiques pour imaginer du contenu impactant, le planifier et le diffuser en un minimum de temps et d’efforts ! ».
  • « J’ai l’impression d’avoir une vision très éparpillée de ma stratégie de contenu, j’ai beaucoup de mal à organiser tout ça de façon cohérente et stratégique. Je fonctionne beaucoup au feeling, ce qui, je pense n’est pas très productif en termes d’engagement et surtout de ventes ».
  • « Je fais mes posts au hasard, sans les programmer donc c’est très irrégulier. J’essaie d’identifier ce qui marche ou pas. J’ai le sentiment de manquer de temps pour le moment pour faire plus ».
  • « Je constate que ma ligne éditoriale n’est pas assez claire. Je ne publie pas assez régulièrement ».
  • « Autant je pense avoir mes piliers de contenu, autant c’est toujours aussi difficile pour moi de créer un calendrier éditorial : produire du contenu à l’avance, décider à l’avance de tous les sujets ».
  • « J’ai besoin de structurer et organiser ma communication pour ne plus passer des heures à me poser des questions avant d’écrire et publier. Pour, à terme, ne plus me demander quoi ou comment communiquer ».
  • « J’ai actuellement une newsletter hebdomadaire avec 20 abonnés… Mon objectif principal est d’augmenter les inscrits pour atteindre les 100 abonnés à la rentrée ».
  • « J’ai actuellement un blog où je publie, 1 fois par mois environ, des articles sur mes créations et où je mets à jour mes propositions d’ateliers. Je voudrais le développer pour m’y exprimer beaucoup plus sur les domaines de la créativité, de l’engagement vers le surcyclage, le durable, l’écologique. Pour l’instant, je n’y consacre pas assez de temps, je ne m’organise pas vraiment. Je viens écrire spontanément et il n’y a pas de régularité ».
  • « Je n’ai pas de plan de com : que du spontané et du feeling 🙈. Je ne sais pas par où commencer et je n’ai pas dédié de temps de réflexion à ce sujet ».
  • « J’ai beaucoup de mal à être régulière notamment sur Instagram, cela me prend beaucoup de temps de créer du contenu ».
  • « J’ai une vraie difficulté à décider d’un contenu long qui me convienne. J’aimerai avoir une autre option que le blog, la vidéo ou le podcast ! ».
  • « J’ai besoin de consacrer un temps pour réfléchir à ma stratégie de contenu, impulser des changements, construire une stratégie compatible avec mes objectifs et ma disponibilité ».

Alors, sur quel levier penses-tu devoir travailler en priorité pour mieux faire connaître ta marque ?

Contenus longs versus snack content

Contenus longs : pourquoi faire des « reels » ne suffit pas

Contenus longs ou snack content : lequel choisir ? Les deux, mon capitaine ! La microvidéo au format vertical est idéale pour la visibilité sur les réseaux sociaux. Tandis que les contenus longs sont utiles pour approfondir le lien avec ton audience.

Tu l’as sûrement déjà lu ici et là : il FAUT faire des reels sur Instagram. Ou des shorts sur Youtube. Ou publier du contenu sur TikTok.

Bref, la micro-vidéo au format vertical, c’est le must si tu veux cartonner sur les réseaux sociaux !

Cela ne va sans doute pas t’étonner : je ne souscris pas vraiment à ce discours ^^.

D’abord, parce que je déteste les « il faut » en matière de communication.

Mon approche, tu le sais si tu me lis ou si tu as suivi un accompagnement, est même à l’opposé.

Pour moi, choisir son mix de communication (c’est à dire les différents moyens et canaux de com’), c’est forcément du cas par cas.

Mais aussi parce que, justement, une stratégie de communication s’appuie sur ce cocktail unique.

Il n’existe pas (malheureusement ?) de canal ou de format « magique » qui garantisse de cartonner en matière de communication.

Les différents canaux, formats, types d’actions sont complémentaires. Ils touchent des audiences qui n’ont pas exactement les mêmes besoins et n’en sont pas au même stade « relationnel » avec ta marque.

OK, mais alors quel rôle jouent les contenus longs ? Attends, on y vient !

Contenus courts ou snack content : booster ta visibilité sur les réseaux sociaux

Commençons par les contenus courts. Et plus précisément par ce format phare : la micro-vidéo au format vertical.

Quasiment tous les réseaux sociaux l’ont adopté. Et t’encouragent à l’utiliser.

Pour moi les avantages de ce format sont :

  • sa visibilité, car les algorithme ont tendance à favoriser ces « snack content » (= contenu court, vite consommé, vite oublié). Pour peu que tu réutilises un son ou une mise en scène tendance, tu peux voir tes stats exploser. Et si tu es mise en avant dans le feed « explorer » d’Instagram, tu peux y rester plusieurs jours. Cela te permet notamment de toucher une audience qui ne te connaît pas encore (contrairement par exemple aux stories qui s’adressent à tes abonnés)
  • son aspect ludique et distrayant, qui correspond aussi aux attentes d’une audience sensible à ces contenus et à l’attention fragile
  • sa relative facilité et rapidité de création, et la créativité dont il est possible de faire preuve. Tu n’es pas obligée de suivre les tendances, et imaginer ta propre manière de créer ces vidéos courtes. Une créatrice de contenus qui m’inspire beaucoup en la matière est la journaliste et écrivaine Sophie Fontanel.

Mais les reels et shorts, et plus globalement les contenus courts sur les réseaux sociaux, présentent aussi des inconvénients :

  • Leur caractère bref ne permet pas vraiment d’entrer dans le fond des sujets, de détailler son propos
  • Leur durée de vie est limitée à quelques heures, au mieux quelques jours
  • Ils s’adressent à une audience très (trop?) large qui, souvent, se contente de visionner et ces contenus à la chaîne et ne s’engage pas plus loin.

C’est là que les contenus longs entrent en scène !

Blog, chaîne Youtube, podcast et newsletter : pour fidéliser et nourrir la relation avec ton audience

Si le snack content est idéal pour développer ta visibilité sur les réseaux sociaux, il ne suffit pas à transformer ton audience en clientèle et/ou en communauté.

Pour donner envie à tes visiteurs et followers d’approfondir la relation avec toi, rien ne vaut les canaux tels qu’un blog, une chaîne Youtube ou un podcast, associé avec une newsletter.

Ils vont te permettre de toucher une audience plus ciblée, réellement intéressée par ton expertise et ton approche. Le blog et Youtube permettent en outre de travailler sur ton référencement naturel (SEO).

C’est à dire que tes contenus ont des chances de remonter dans les résultats Google quand une personne fera une requête correspondante.

L’idéal est de combiner un canal ouvert à tous (blog, vidéo YT, podcast) avec le canal privilégié qu’est la newsletter.

Te glisser dans la boîte mail de tes fans n’est, en effet, pas donné à tout le monde. Et cette audience VIP, particulièrement intéressée par tes contenus, à toutes les chances de passer un jour à l’achat !

Tu veux en savoir plus sur ces outils complémentaires et formats complémentaires aux réseaux sociaux ?

>> Rejoins l’accompagnement collectif « Blog et/ou newsletter : pourquoi et comment les adopter? ». C’est ce mardi 8 novembre de 12h30 à 14h30 en visio ou en replay.

Cercles de femmes entrepreneuses

Pourquoi participer à un cercle de femmes entrepreneuses

Un cercle de femmes entrepreneuses est un espace d’écoute et de parole, pour t’exprimer en toute confiance. Sur ta vie d’entrepreneuse, sur les défis que tu rencontres pour développer ton activité. Et bien sûr, sur la manière dont tu peux te rendre visible auprès de ton audience.

« Un cercle de femmes est un espace d’écoute, où les femmes peuvent se retirer de leur vie quotidienne, installer une bordure entre l’espace social et l’espace intérieur. Dans cet espace, elles peuvent expérimenter leur vulnérabilité, déposer les armes, laisser tomber la guerrière qui tient bon. Elles expérimentent aussi la sororité, une manière de se sentir égale aux autres femmes, de se voir en laissant de côté nos jugements.»

Cette citation est de Camille Sfez. Cette psychologue et autrice est spécialisée dans l’accompagnement des femmes, et s’intéresse tout particulièrement à la puissance de la vulnérabilité.

As-tu déjà vécu ce type d’expérience ?

Te sentir, au milieu d’un groupe de personnes, pleinement comprise. Confiante au point de parvenir, au moins un instant, à “tomber le masque”. Et à exprimer sans peur ou fausse pudeur ce que tu avais envie ou besoin d’exprimer à ce moment là ?

Lors d’un cercle de femmes, d’une rencontre ou d’une retraite, j’ai la chance d’avoir à plusieurs reprises vécu ces instants de grâce.

Bienveillance, absence de jugement et sororité sont au cœur de ces expériences.

Oser l'expérience du cercle de femmes entrepreneuses

Des cercles de femmes entrepreneuses pour mieux s’exprimer

Depuis que je propose des accompagnements collectifs pour entrepreneuses, je reconnais souvent ce besoin, chez les participantes, de s’ouvrir et partager leur “sujet” du moment. Qu’il s’agisse d’un questionnement, d’un doute, d’une expérience positive ou négative, d’une gratitude.

Or, dans le cadre des ateliers thématiques, nous manquons souvent de temps pour accueillir cette parole comme elle le devrait. Ainsi que pour nous offrir mutuellement de l’écoute et du soutien.

C’est pourquoi que j’ai eu envie de lancer les Cercles d’entrepreneuses.

Ce sont en effet des rencontres en visio, d’une durée de 2h, à l’heure du déjeuner. Mon objectif est de les rendre facilement accessibles au plus grand nombre. Elles sont par ailleurs limitées à 6 participantes, pour une meilleure qualité d’écoute.

Ces cercles entrepreneuses offrent un espace-temps de liberté et de spontanéité, pour que chaque participante puisse s’exprimer sur le sujet qui lui tient à coeur. Notamment en lien avec la thématique de l’expression de soi et de la communication, mais rien n’empêche bien sûr d’ouvrir le spectre.

Chaque participante pourra “déposer” au groupe sa parole. Mais aussi, uniquement si elle le souhaite, demander du soutien, des idées, un feedback… de la part des autres participantes.

  • Si tu te sens un peu seule dans ton quotidien d’entrepreneuse,
  • Si tu as parfois l’impression de tourner en rond dans tes questionnements,
  • Si tu as besoin d’exprimer une crainte, un doute, ou au contraire de partager une réussite,
  • Si tu penses avoir testé sans succès toutes les solutions et que tu veux découvrir d’autres manières de faire,
  • Si tu veux développer ton réseau d’entrepreneuses
  • Si tu as envie de passer un moment convivial, doux et bienveillant à l’heure du déjeuner…

Alors je t’invite à oser l’expérience du cercle de femmes entrepreneuses !

Définir une ligne éditoriale efficace

Comment définir une ligne éditoriale efficace

Définir une ligne éditoriale, c’est choisir un fil rouge qui va guider tes prises de parole sur tes différents canaux de communication : ton blog, ta newsletter, tes réseaux sociaux...

Très souvent mes clientes ont envie de communiquer davantage auprès de leur audience. Mais elle hésitent : de quoi vais-je parler ? Elles ont peur de lasser. Ou encore de ne pas avoir suffisamment d’inspiration pour nourrir leurs publications.

Prendre le temps de construire ta stratégie éditoriale t’amène forcément à choisir ton territoire d’expression ou « piliers de contenus ». C’est à dire les thématiques que tu vas aborder sur tes différents supports.

Bien sûr, tu vas communiquer sur ton business et tes produits ou services. Mais si tu te limites à ces sujets, ta marque ressemblera à ces personnes qui ne s’intéressent pas aux autres et ne parlent que d’elles !

Ainsi, pour sortir du lot et générer de vraies conversations avec ton audience, tu vas devoir te montrer inventive. Et définir une ligne éditoriale un peu plus originale.

Communique sur les coulisses de ta marque

Une première solution consiste à donner à voir les coulisses ou le « behind the scene » de ton activité professionnelle. Tu n’es pas une grande entreprise ! Au contraire, tu es une entrepreneuse qui met tout son coeur et toute son humanité dans la création de tes produits ou tes services. Alors montre-le !

N’hésite pas non plus à évoquer ce que tes émotions. Les émotions positives, bien sûr, quand tu remportes un succès et que tu as envie de partager ce moment de fierté.

Mais pourquoi pas aussi les moments de doute ou de vulnérabilité ? En effet, l’entrepreneuriat n’est pas qu’un chemin pavé de roses. Il faut parfois surmonter des obstacles ou des peurs. En parler avec sincérité, sans mise en scène artificielle, peut te faire du bien et surtout créer un lien fort avec ta communauté.

Ainsi, dans leur « journal », les fondatrices du concept-store lyonnais Maison Mathûvû nous font découvrir leur vision ou leurs projets pour leur entreprise. Elles présentent les coulisses de la création d’une nouvelle collection. Ou encore nous racontent l’histoire de la petite maison qui leur sert de studio de création…

La « Petite maison », le studio de création de Maison Mathûvû, dans le Beaujolais

Définis une ligne éditoriale autour de tes valeurs

Dans un reel Instagram, j’évoquais la marque de mode lyonnaise Leonor Roversi. En effet, sa fondatrice met en avant ses convictions féministes, sur la sororité et le body positive.

Ces valeurs se retrouvent dans ses créations (visuels, citations, modèles conçus pour les femmes atteintes de cancer du sein). Mais aussi dans sa communication. Avec par exemple des partages de contenus féministes.

Quand à l’agence de communication responsable Coam, elle prend régulièrement la parole (via son podcast, ses « green tips » sur Instagram) pour inciter les entreprises à communiquer de manière plus écologique.

Maintenant, à toi de jouer ! Pour définir une ligne éditoriale originale et efficace, tu peux lister les sujets sur lesquels tu aimes t’exprimer dans la vie. Et conserver ceux qui répondent à ces 2 critères :

  • tu as une expérience à partager
  • et ils intéressent ton audience.

L’exercice demande un peu de temps et d’introspection. Alors pour le faciliter, je te propose d’y réfléchir avec moi et un petit groupe d’entrepreneuses, dans le cadre d’un accompagnement collectif !


6 questions pour définir ta stratégie éditoriale

Comment construire une stratégie éditoriale pour ta marque

Ta stratégie éditoriale va t’aider à rester cohérente et à gagner du temps dans ta création de contenu. Et donc à mieux marquer les esprits. OK, mais je m’y prends comment ? Voici 6 questions à te poser pour définir une stratégie de contenu efficace !

Communiquer en ligne sur ton business? Au départ, cela semble relativement simple : tu crées ton site, avec éventuellement une rubrique blog. Tu mets en place tes profils sur les réseaux sociaux. Voire tu décides de proposer à tes visiteurs de s’inscrire pour recevoir ta newsletter.

Oui mais après ? Je parle de quoi ?? Des mes produits, de mes offres ? Mais est-ce que ça ne va pas être lassant ? Et comment en parler ? Je n’ai pas envie de passer pour la relou de service qui passe son temps à se mettre en scène ou à vanter ses promos…

Si tu a bien compris que tu dois soigner ses contenus web, mais que tu te demandes comment faire concrètement, tu es au bon endroit !

Je vais t’aider à définir un cadre pour ta création de contenu (c’est à dire une stratégie éditoriale) : pour cela, il va falloir te caler un temps de réflexion et d’introspection pour répondre à 6 questions.

6 questions pour définit ta stratégie éditoriale

6 questions pour définir ta stratégie éditoriale

Élaborer ta stratégie éditoriale n’a rien de bien sorcier. Il s’agit surtout de prendre du temps pour réfléchir aux messages que tu souhaites transmettre à ton audience. Et sous quelle forme tu souhaites les transmettre.

Pour te guider dans ta réflexion, voici une grille de 6 questions : réponds avec soin pour être sûre de n’oublier aucun élément !

NB : Cette grille peut être utilisée pour définir ta stratégie éditoriale globale. Puis, dans un second temps, pour définir une stratégie éditoriale propre à chaque canal ou chaque campagne de communication.

#1 Pourquoi veux-tu communiquer ?

OK, la réponse à cette question te paraît sans doute évidente : « bah, pour me faire connaître et vendre plus ! ». Mais attention : d’abord il n’existe pas de lien automatique entre « être visible », « être connue », « être appréciée » et « vendre plus ». Chacune de ces étapes peut être un objectif et une raison de communiquer en soi.

Ensuite, que souhaites-tu faire connaître plus précisément : s’agit-il de toi ? De ton activité ? De ton offre ? D’une nouvelle offre ? Et à quelle échelle souhaites-tu te faire connaître : à l’échelle internationale, nationale, locale ? Veux-tu conquérir une nouvelle clientèle ou obtenir un meilleur engagement voire une plus grande fidélité de ton audience ou clientèle actuelle ?

Ta réponse à cette première question est essentielle : elle va te permettre de préciser ton objectif prioritaire de communication. Et va donc te guider dans la construction de ta stratégie de contenu.

#2 Quelle cible veux-tu toucher grâce à ta stratégie éditoriale ?

Là encore, interdit de répondre : « tout le monde » ! Car c’est le meilleur moyen de louper ton audience idéale :). Tu dois t’efforcer de répondre précisément à cette question.

Par exemple, si ton produit est utilisé par des enfants, la cible de ta stratégie sera-t-elle l’enfant lui-même, ses parents, ou encore des prescripteurs (type écoles, pédiatres etc) ?

Bien sûr, tu peux décider d’avoir différents types de contenus, que tu communiques via différents canaux, pour t’adresser à différentes audiences. Mais alors, tu complexifies ton dispositif. As-tu le temps et les ressources pour cela ?

Si tu es, comme de nombreuses entrepreneuses, seule aux manettes de ton business, tu as intérêt à te fixer des priorités.

Tu peux donc définir une cible principale et une cible secondaire (par exemple les professionnels et les particuliers). Il faudra alors imaginer comment articuler tes prises de parole pour t’adresser efficacement à chacune d’elles.

#3 Pour répondre à quel(s) besoin(s) ?

Cette question est sans doute la plus compliquée mais elle vaut le coup d’être approfondie.

Quelles sont les attentes de ta cible par rapport à ta communication : quelles sont les informations dont elle a besoin pour décider d’acheter tes produits ou tes services ?

Qu’a-t-elle plus globalement envie de savoir de toi ? Pssst : d’une manière globale, les consommateurs sont de plus en plus attentifs aux convictions portées par les marques auxquelles ils achètent.

Mais aussi : quels sont aussi ses centres d’intérêt, son mode de vie, sur lesquels tu pourrais lui apporter du contenu utile ?

Par exemple, sur son blog, la Box à planter (coffrets de jardinage) expliquait comment réussir son compost.

Ta réponse à cette question te permettra de définir ta ligne éditoriale, c’est à dire les thématiques (on dit aussi : piliers de contenus) sur lesquels tu vas t’exprimer.

Pour aller plus loin, lis l’article Comment définir une ligne éditoriale efficace. Ou surtout, participe à un accompagnement collectif pour travailler avec moi, en petit groupe, sur la définition de ta ligne éditoriale !

#4 Quelle forme va prendre ta stratégie éditoriale : quels formats de contenus vas-tu adopter ?

Tout est possible, alors surtout fais preuve de créativité : c’est le meilleur moyen d’y prendre plaisir et donc d’être efficace !

Tu peux choisir de rédiger des articles de blog, de créer une page FAQ sur ton site. Si tu préfères les contenus vidéo, tu as l’embarras du choix : une chaîne Youtube, des micro-vidéos sur Instagram ou Tiktok, des lives sur Facebook.

Tu peux publier des tutos sous forme de photos. Ou solliciter tes clients pour des témoignages ou des photos mettant en scène tes produits. Pourquoi ne pas écrire un ebook, créer des infographies, ou encore partager ta veille via une newsletter ?

L’important est de choisir des formats qui te plaisent suffisamment pour que tu n’abandonnes pas au premier coup de mou. Et qui correspondent aussi aux attentes de ton audience.

#5 A quel rythme vas-tu publier ?

Ta fréquence de communication dépend en partie des formats et canaux de communication choisis.

Par exemple, tu peux poster jusqu’à plusieurs fois par jour ou par semaine sur les réseaux sociaux, plusieurs fois par mois sur ton blog. Pour une newsletter, tu peux décider de l’envoyer une fois par mois.

Mais d’une manière générale, tu as intérêt à fixer des rendez-vous réguliers à ton audience. Cela te permet par ailleurs d’anticiper tes publications à l’avance en utilisant un calendrier éditorial.

N’hésite pas à rebondir sur les événements saisonniers (fêtes, périodes de soldes etc) pour être sûre de prendre la parole à un moment où ton audience est dans doute en recherche d’informations.

#6 Quels canaux de communication utiliser ?

En priorité ceux utilisés par ta cible 🙂 Mais attention : mieux vaut être présente et régulière sur un nombre restreint de plateformes plutôt que vouloir être partout… sans y parvenir.

Tu souhaites être accompagnée et inspirée pour réfléchir à ta stratégie éditoriale ? Participe à un accompagnement collectif, sous forme d’atelier thématique ou de cercles d’entrepreneuses !


Soigner ses contenus pour mieux communiquer

5 bonnes raisons de soigner ses contenus web

Pourquoi soigner ses contenus est essentiel sur le web ? Parce que prendre la parole de manière qualitative, c’est faire la différence. Mais aussi être identifiable et mémorable, en mettant en avant tes valeurs. Et enfin engager une véritable conversation avec ton audience et développer ta communauté.

Tenir un blog. Publier des posts réguliers sur les réseaux sociaux. Partager sa veille professionnelle avec sa communauté. Envoyer une newsletter passionnante (pas seulement promotionnelle!) à ses abonnés. A voir une rubrique « News » sur son site marchand. Nouer le dialogue avec sa communauté grâce aux messageries. Rédiger des fiches produits uniques, qui donnent vraiment envie de valider son panier.

C’est tout cela qu’on appelle la « création de contenus » !

Tu te dis sûrement : « C’est bien joli tout ça mais je n’ai ni 4 bras, ni des journées de 48 heures. Gérer mon activité indépendante me prend déjà beaucoup de temps !! ».

Tu as raison ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je t’invite à définir une vraie stratégie de contenus. Poser un cadre est la meilleure manière d’organiser et planifier ta création de contenus.

Mais d’abord, voici 5 bonnes raisons de soigner tes contenus sur le web.

Soigner ses contenus pour mieux communiquer

Pourquoi opter pour le « content marketing » et soigner ses contenus ?

Faire du content marketing (ou, en bon français Marketing de contenu), c’est miser sur la qualité de sa prise de parole (plutôt que sur des messages publicitaires) pour développer sa visibilité et se faire apprécier des internautes.

Avoir une vraie stratégie de contenus, soignée et cohérente, va :

1- T’aider à sortir du lot

Il n’a jamais été facile, rapide et peu coûteux d’être présent sur internet (via une page Facebook, un blog, un site personnalisable…). Mais attention : il ne suffit pas de parler le plus fort ou le plus souvent pour être vu/lu/entendu.

Ton audience a l’embarras du choix et se montre exigeante : de jolies photos qui portent ta « patte », un style rédactionnel bien à toi, des informations exclusives, des conseils à vraie valeur ajoutée… Voilà ce qui va lui donner envie de te suivre. Puis, peut-être, d’acheter chez toi plutôt que chez ton concurrent.

2- Établir ta crédibilité

Photos bâclées, textes bourrés de fautes, logo pixellisé, articles de blog uniquement promotionnels… Tout cela ne donne pas envie de faire affaire avec toi. Au contraire, le soin que tu apportes à ta présence en ligne reflète la qualité de tes produits ou services de qualité et ton professionnalisme.

3- Pousser à l’action

Tu souhaites que ton visiteur visite ta boutique, passe à l’achat, s’inscrive à ta newsletter, lise ton post, le partage avec ses amis etc ? Bien écrits, accompagnés d’un fameux « call-to-action », tes contenus vont t’aider à atteindre ces objectifs. Mais à condition d’être clairs, incitatifs et surtout cohérents.

C’est pourquoi ne pas te contenter de publier au hasard, mais définir une vraie stratégie de contenus est essentiel !

4- Séduire les moteurs de recherche

Google n’arrête pas de le dire: son objectif (outre devenir maître du monde, mais c’est un autre sujet ^^) est d’apporter aux internautes des résultats de recherche pertinents et intéressants.

Bref produire des contenus qualitatifs ET qui répondent aux besoins de ta cible, c’est ce qui constitue la base d’un référencement réussi.

5- Construire et fidéliser une communauté

Outre l’originalité et la qualité de ton offre de produits ou de services (c’est la base), c’est bien la qualité et l’intérêt de ton expression et de tes prises de parole qui va inciter ton public à te suivre, à dialoguer avec toi et à partager avec plaisir tes contenus auprès de leurs propres contacts.

Tu veux enfin mettre en place une vraie stratégie de contenus :