10 conseils pour réussir sa newsletter

Comment réussir sa newsletter : 10 leçons à retenir

Cet été, j’ai fêté à la fois les 10 ans et la 100ème édition de ma newsletter. J’en retiens 10 leçons pour réussir sa newsletter que j’ai envie de partager avec toi.

J’ai bien vérifié : j’ai ouvert mon compte sur Mailchimp en 2012. Avant cela, j’utilisais de simples mails groupés pour communiquer avec mes clientes.

Me voici donc avec 10 ans de recul et d’expérience sur l’utilisation de cet outil, qui continue à être mon canal de communication préféré.

D’ailleurs, si tu es abonnée à ma newsletter et que tu as lu la dernière, tu es au courant. J’ai décidé de l’utiliser encore plus souvent. Ou plutôt, aussi souvent que j’en aurai envie. Sans me me limiter aux 2 envois mensuels que j’avais instaurés jusqu’ici.

Dans cet article, je partage avec toi les 10 leçons que je retiens de ces 10 ans à écrire régulièrement à mes clientes. Mon objectif : te donner des pistes pour, toi aussi, réussir ta newsletter.

1- Crée une newsletter pour ne pas dépendre des réseaux sociaux

Oui, tu trouveras peut-être plus fun, plus simple, moins chronophage de poster sur Instagram ou un autre réseau social. Mais j’ai une mauvaise nouvelle pour toi : tu n’es pas vraiment chez toi sur une plateforme sociale. Et surtout, tu ne possèdes pas les coordonnées de contact de tes abonnés.

Résultat : si tu n’as plus accès à ton compte (comme cela est arrivé récemment à Lilaxel et à Pottery with soul), tu dois reconstruire ta communauté à partir de zéro.

Par ailleurs, bien que plus ancien que les réseaux sociaux, l’email est encore largement utilisé : la majorité des gens consultent leurs mails chaque jour, voire plusieurs fois par jour.

Il est donc facile d’atteindre un taux d’ouverture supérieur à 20% (pourcentage d’abonnés qui ouvrent le mail). Alors que sur les réseaux sociaux, le taux de reach (pourcentage d’abonnés qui voient un post) est souvent inférieur à 10%.

2- Chouchoute tes abonnés : ils sont tes VIP !

Des personnes font délibérément le choix de recevoir ta newsletter dans leur boîte mail. (D’ailleurs, petit rappel : le recueil de leur consentement est obligatoire, RGPD oblige !). C’est une énooooorme preuve de confiance et d’intérêt dans ton travail.

Alors, sois consciente du privilège qu’ils t’accordent et n’oublie pas de les en remercier. Et de les chouchouter : avec des contenus exclusifs, des petits cadeaux etc.

3- Soigne ton contenu : définis une vraie ligne éditoriale

Le meilleur moyen de fidéliser tes lecteurs et de les inciter à lire tes mails, c’est d’apporter du contenu de qualité. Ne te contente pas de parler de toi. Mais demande-toi plutôt comment apporter des informations utiles, qui rendent service.

Ainsi, chaque mois, je partage mes lectures inspirantes. C’est, sans surprise, l’édition qui a le plus de succès. Plus récemment, j’ai entrepris d’apporter encore plus de valeur à mes abonnées : j’offre une proposition de journaling business dans chaque newsletter.

4- Simple ou plus travaillé, opte pour un design qui te ressemble

Une newsletter bien présentée et structurée est bien sûr recommandée. Il s’agit notamment de rendre la lecture plus facile et agréable. Les logiciels d’emailing proposent des modèles de design simples à utiliser, qui alternent textes, photos, boutons d’appel à l’action…

C’est le choix que j’ai fait pour ma propre newsletter, même si je limite le nombre de photos. Surtout que certaines boîtes mail ne les affichent pas.

Pour autant, j’apprécie aussi de recevoir des newsletters qui, visuellement, ressemblent à des mails « classiques ». Et je pense que les 2 options ont leurs avantages. A toi de voir celle qui te paraît adaptée à ton contenu.

5- Fais des tests pour trouver le bon timing

Concernant le timing (le rythme et le jour/heure d’envoi), là encore, je n’ai pas d’idée arrêtée.

Suivant les périodes, j’ai envoyé des newsletters mensuels, bimensuelles, hebdomadaires. Et quand j’ai interrogé mes abonnées, j’ai toujours eu des avis très divers sur la question.

J’ai donc décidé de suivre mes envies en la matière. D’autant plus que quand j’aime une newsletter, cela ne me dérange pas qu’elle arrive dans ma boîte mail jusqu’à 2 ou 3 fois par semaine. Même si je ne les lis pas toutes !

J’ai également fait de nombreux tests concernant les jours et heures d’envoi. Au sein de mon audience, je n’ai pas repéré de tendance franche. Quel que soit le créneau choisi, entre 50 et 60% de mes abonnées lisent chaque newsletter.

N’hésite pas, toi aussi, à faire des essais pour trouver le bon timing.

Réussir sa newsletter : 10 leçons à retenir

6- Pour réussir ta newsletter, surveille tes statistiques

Les logiciels d’emailing ont cet avantage de te fournir de nombreuses statistiques. En les suivant régulièrement, tu sauras quels sont les sujets qui intéressent le plus tes lecteurs.

Pour ma part, j’utilise de temps en temps un petit formulaire de vote pour savoir si une newsletter a plu.

7- Nettoie régulièrement ta liste

J’en avais déjà parlé dans cet article (5 pratiques pour une newsletter responsable). Je te recommande de supprimer régulièrement les abonnés qui n’ouvrent jamais ta newsletter. Pour réussir sa newsletter, mieux vaut une liste plus petite mais plus qualitative !

8- Soigne tout particulièrement ton objet

Les copywriters recommandent de passer autant de temps à rédiger l’objet qui s’affichera dans la boîte mail de ton destinataire qu’à écrire ta newsletter. Ou d’écrire au moins 20 objets différents pour trouver le meilleur.

Très franchement, je ne suis pas aussi acharnée que cela (mais je sais que je peux progresser en la matière). L’objet du mail doit être suffisamment explicite ou prometteur pour inciter à l’ouverture. Mais pas trop commercial non plus !

Attention : certains termes (dans l’objet du mail mais aussi dans le contenu de la newsletter) augmente le risque de voir arriver le mail dans les spams. Notamment tout ce qui fait allusion à l’argent (promotion, gratuit, etc.) et au s3xe ^^

9- Communique sur ta newsletter

Tu prends le temps d’écrire de superbes newsletters à ton audience : pense à le faire savoir ! Partage régulièrement le lien d’inscription à ta lettre d’info : sur tes réseaux sociaux, dans la signature de ton mail, dans ta boutique ou sur ton stand…

Tu peux aussi encourager les inscriptions grâce à un petit cadeau : un bon de réduction sur une prochaine commande, la livraison gratuite, un cours offert… Pour ma part, je donne accès à mes abonnées à diverses ressources, et notamment au programme « 5 jours d’écriture pour ton business« .

10- Sois patiente : réussir sa newsletter, ça prend du temps

Un dernier conseil pour la route : garde patience. Créer du lien avec une audience, la fidéliser, progresser dans sa pratique : tout cela prends tu temps. On dit souvent que l’entrepreneuriat est une course de fond. La communication aussi !

Psst : j’ai quand même une solution pour t’aider à passer quelques étapes plus rapidement ! Pour bénéficier d’un regard extérieur, de conseils personnalisés et d’échanges d’expérience pour améliorer ta création de contenus : découvre le programme des accompagnements collectifs en communication que je propose chaque semaine !

Ces ateliers en visio de 2h sont accessibles en direct ou en replay.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.