Priscilla Otero, fondatrice de Pause Création & Dessine ta boîte qui déboîte (Lyon)

Cette semaine, toute l’équipe de Dessine ta boîte qui déboîte -dont j’ai le plaisir de faire partie- commence une nouvelle session d’accompagnement. L’occasion de vous reparler de ce parcours de formation-action pour entrepreneuses mais aussi de poser quelques questions à Priscilla, sa fondatrice.

Si vous me suiviez sur l’ancien blog et sur les réseaux sociaux, le nom de Priscilla Otéro et celui de Pause Création, son joli espace atelier/boutique ne vous sont pas inconnus. C’est notamment le lieu qui accueille chaque mois les Pauses entrepreneuses.

Mais je n’avais encore jamais pris le temps de vous présenter Priscilla plus longuement et de l’interroger sur son parcours d’entrepreneuse. Pourtant, celui-ci est intéressant, car c’est en se fondant sur son expérience entrepreneuriale qu’elle a décidé de monter des modules d’accompagnement personnalisé pour les entrepreneuses. Il était plus que temps de réparer cette erreur!

Ce joli portrait de Priscilla est signé Alexia Domin-Fassero

Peux-tu nous parler de Pause création: quand, pourquoi et comment as-tu ouvert puis développé ce lieu?

J’ai créé Pause Création voici 3 ans et je l’ai imaginée comme une “Maison de la création” à Lyon, chaleureuse et accueillante. Je l’ai aménagée de façon intime, avec, outre les salles dédiées aux ateliers, un petit salon et une cuisine où l’on aime se réunir pour déjeuner mais aussi pour travailler.

Le projet a énormément évolué depuis le départ: initialement pensé pour être un lieu dédié aux ateliers et à l’événementiel, j’avais ensuite décidé de consacrer une partie de la surface à une boutique de créateurs lyonnais et mexicains (car je suis d’origine mexicaine par mon père).

Outre les ateliers créatifs destinés aux particuliers (individuels et groupes dans le cadre d’événements comme des enterrements de vie de jeune fille ou des anniversaires), j’ai développé depuis bientôt 2 ans une formation professionnelle de couture-modélisme pour celles qui souhaitent développer une activité autour de la couture. Pour cela, je me suis associée avec Genia, professeure de couture.

A l’été 2018, j’ai finalement décidé de fermer la boutique de créateurs, pour nous permettre d’avoir plus de place pour les ateliers et formations. J’ai noué un partenariat avec les Filentropes, qui animent des ateliers textiles et de cosmétiques naturels et proposent un corner de vente d’accessoires et de matières premières pour fabriquer soi-même ses produits de beauté.

C’est également à l’été 2018 que j’ai commencé à développer le programme Dessine ta boîte qui déboîte, pour accompagner les femmes qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat ou celles qui se sont lancées mais se heurtent aux limites de leur projet, ou ont du mal à rester alignées avec leur business.

En qui consiste exactement le parcours d’accompagnement Dessine ta boîte qui déboîte?

En réalité, il existe 4 parcours différents. Le premier s’adresse aux femmes qui se posent la question d’une reconversion et de l’entrepreneuriat. Il a pour objectif de les aider à savoir si elles sont “faites” pour devenir entrepreneuses.

Le 2ème et le 3ème parcours s’adressent à celles qui ont décidé de créer leur entreprise (le 3ème parcours est en particulier consacré au business plan et aux aspects financiers du projet).

Le 4ème parcours, enfin, celui dont nous entamons une nouvelle session le 10 avril, vise les entrepreneuses déjà en activité, mais qui se posent des questions sur la direction que prend leur business ou souhaitent passer un “palier” de développement.

J’ai fait appel à 4 expertes de l’accompagnement d’entrepreneuses pour animer avec moi cette formation-action approfondie, qui dure une cinquantaine d’heures. Je les ai choisies car quand je me suis moi-même posée des questions sur mon business, et que j’ai décidé de me faire aider, elles ont su m’apporter des réponses efficaces.

Il s’agit de :

> Audrey Gallay, thérapeute spécialisée dans les problématiques liées au travail et à l’entreprise, qui intervient sur les valeurs, la posture et les objectifs de l’entrepreneuse.

> Christine Géhin, coach, qui accompagne les participantes sur les problématiques liées aux rapport au temps et à l’argent.

> Toi, Sandrine Franchet, qui intervient sur la définition de la stratégie de communication

> Et enfin Florina Aledo qui aide les entrepreneuses à s’adresser à leur audience et à développer leur notoriété grâce à l’outil vidéo.

Ton parcours d’entrepreneuse t’a directement inspirée pour créer les programmes d’accompagnement Dessine ta boîte qui déboîte: peux-tu nous le raconter? Quelles sont les satisfactions et les défis de ta vie d’entrepreneuse? Les leçons que tu en tires?

Entreprendre est une envie qui a toujours été là, et qui a même dicté le choix de mes études. Je suis diplômée d’un master en marketing, spécialisé dans le management des marques de luxe, obtenu à l’EM Lyon. J’ai toujours aimé la liberté, le challenge…

J’ai travaillé quelques années dans le secteur de la formation avant de me former à la création de bijoux. Je pensais alors me lancer dans ce domaine. Finalement, je me suis rendue compte que l’offre de formations courtes était assez limitée à Lyon pour les personnes qui souhaitaient développer leurs compétences dans le domaine créatif.

C’est ainsi qu’est née l’idée d’ouvrir Pause création un centre dédié d’abord aux ateliers créatifs puis à la formation professionnelle à la couture, et enfin à l’accompagnement des entrepreneuses. Finalement, ma mission en tant qu’entrepreneuse, c’est d’apporter de l’écoute et des savoir-faire à mes clientes.

Ce qui me plaît aujourd’hui dans ma vie d’entrepreneuse, c’est l’indépendance, les défis et les rencontres. Les difficultés, elles, se trouvent surtout dans le maintien d’un équilibre entre ma vie personnelle et professionnelle, trouver de nouveaux clients, et la nécessité d’être sur tous les fronts en même temps.

Si c’était à refaire, je le referai bien évidemment, mais un peu différemment: je m’associerais dès le départ avec une autre personne, je sous-estimerais moins la communication au démarrage, et je prendrais le temps de me constituer un réseau avant l’ouverture.

Le principal conseil que je peux aujourd’hui donner à toutes celles qui se lancent dans l’entrepreneuriat, c’est de prendre le temps de bien se connaître: “ton business est le reflet de ce que tu es et de tes motivations!”. Je les encourage aussi à ne pas baisser les bras devant les obstacles, à persévérer et à continuer à croire en elles!

________________________________________________________________________________________________

Envie d’en savoir plus sur le programme Dessine ta boîte qui déboîte? Alors regarde cette vidéo:

Dessine ta boite qui déboite – Post création

Avis aux créatrices en activité 😉

Publiée par Pause Creation sur Jeudi 4 avril 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *