Définir et décliner sa ligne éditoriale

La ligne éditoriale : pourquoi et comment la définir ?

Tu as décidé de miser sur la création de contenu pour développer ta visibilité et attirer de nouveaux clients. Bonne idée, car c’est une stratégie payante. Oui, mais cela suppose d’avoir une clarté totale sur ta ligne éditoriale. Si ce n’est pas le cas, pas de panique : c’est justement ce qu’on va voir ensemble !

Une ligne éditoriale cohérente et lisible : c’est la base d’une stratégie de contenu efficace ! Oui d’accord, ça paraît évident à première vue. Mais voilà :

  • Peut-être ces termes (ligne éditoriale) sont-ils encore un peu trop flous pour toi ?
  • Ou alors as-tu des difficultés à savoir quelles thématiques aborder ?
  • Il se peut aussi que tu aies une idée assez précise de ce dont tu veux parler à ton audience. Mais que tu hésites car tu ne sais pas si ça va vraiment l’intéresser, ou comment elle va accueillir ta prise de parole…
  • Ou encore, tu aimerais bénéficier d’un retour et de conseils pros sur les contenus que tu publies sur tes différentes plateformes ?

Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de consacrer le prochain Atelier Entrepreneuses à la thématique : Définir et décliner sa ligne éditoriale. Cela se passe le mardi 17 mai 2022, en visio. (NB : si jamais tu n’es pas dispo à cette date mais que le sujet t’intéresse, je t’invite à remplir ce court formulaire)

Pour te donner envie de nous rejoindre, et te permettre de commencer à travailler en autonomie ta stratégie éditoriale, voici les questions que nous allons aborder pendant cet atelier.

Définir et décliner sa ligne éditoriale

Qu’est-ce qu’une ligne éditoriale ?

Cette notion est issue, au départ, du vocabulaire de la presse. Il s’agit de l’orientation qu’un média choisit de donner à son travail journalistique (sujets suivis, ton adopté).

Depuis que les marques ont adopté la stratégie de contenu, elles sont, elles aussi, invitées à définir un fil rouge pour guider leur communication éditoriale.

Le cœur de la ligne éditoriale, ce sont les thématiques que tu vas aborder dans tes différentes prises de parole. Mais aussi le ton que tu vas adopter : formel, décontracté, voire carrément humoristique ou provocateur ?

Par exemple, j’ai décidé voici plusieurs mois de te tutoyer dans mes contenus. Au départ, j’ai un peu hésité car je craignais que cela fasse moins « sérieux ». Toutefois, cela correspond mieux à la manière dont je communique dans la « vraie vie ». Je tutoie très facilement et j’ai à cœur d’avoir une posture décontractée et accueillante.

Côté thématiques, tu vas bien sûr parler de ton offre et de l’actualité de ta marque. Mais sans te limiter à cela, car cela ne suffit pas à attirer et surtout retenir l’attention de ton audience.

On considère, à la louche, que seuls 20% des contenus délivrés par une marque doivent être directement promotionnels.

A quoi sert-elle ?

Une ligne éditoriale bien pensée va donc te permettre d’intéresser et de fidéliser ton lectorat.

Mais elle va aussi assurer que tes contenus soient cohérents et reconnaissables. Tu éviteras ainsi de « perdre » tes followers en abordant sans cesse de nouveaux sujets, sans lien avec les précédents.

Sur un site ou blog, elle va en outre servir ton référencement naturel. En effet, tous les contenus se rapportant à la même thématique ou sous-thématique formeront ce qu’on appelle en SEO un « cluster sémantique« .

Sans rentrer dans les détails, ce mode d’organisation de ton contenu web va aider Google à mieux comprendre ton expertise. Et donc à t’amener davantage de trafic qualifié.

Enfin, avoir une ligne éditoriale claire te fait gagner du temps. Avec une vision claire des thématiques que tu veux aborder dans ta communication, tu seras plus efficace pour faire ta veille ou trouver l’inspiration pour tes sujets d’articles, de posts ou de newsletters.

Comment choisir tes piliers de contenus ?

Ce qu’attendent les personnes qui te lisent, ce sont des contenus éducatifs ou divertissants. Des infos sur tes valeurs, tes convictions, ton histoire ou l’origine de ton expertise. Elles veulent savoir qui se cache réellement derrière ta marque et si elles peuvent te faire confiance.

L’idéal est de définir entre 3 et 6 piliers de contenus.

Pour les choisir, il faut bien avoir une vision claire :

  • des sujets sur lesquels tu as envie de t’exprimer et sur lesquels tu es légitime à prendre la parole (d’où l’intérêt d’un travail d’introspection pour bien te connaître)
  • des sujet qui intéressent et sont utiles à ton audience (d’où l’importance de la connaissance et de l’écoute de ta cible)
Schéma de la ligne éditoriale

Par exemple, mes piliers de contenus sont :

  • les conseils relatifs à la stratégie éditoriale et à l’écriture business, avec quelques incursions sur les thématiques de la slow communication
  • mon actualité d’entrepreneuses. Cela recouvre tant les événements auxquels je participe ou que j’organise, mes offres, mes publications, ma vie de slasheuse qui jongle entre mon business, mon mandat d’élue, ma vie de maman solo d’ado ^^…
  • les portraits et témoignages d’entrepreneuses. J’ai d’ailleurs toujours en coulisse le projet d’interroger des entrepreneuses sur la place de l’écriture dans leur business.
  • mes inspirations, et en particulier mes lectures, notamment féministes.

Tu peux les retrouver dans les catégories de ce blog, mais aussi dans ma newsletter ou sur mes réseaux sociaux. Mais pas exactement sous la même forme.

Comment décliner ses contenus en fonction des canaux ?

Une fois ta ligne éditoriale globale définie, il est intéressant d’imaginer comment la décliner efficacement selon les canaux que tu utilises.

Tu ne vas pas t’exprimer exactement de la même manière et aborder exactement les mêmes sujets sur ton blog, dans ta newsletter ou sur tes réseaux sociaux. Ne serait-ce que parce que les formats ne sont pas les mêmes.

Par exemple, le blog et la newsletter sont parfaits pour diffuser des contenus écrits un peu longs. Mais attention, ces outils ne s’adressent pas au même public.

Le blog a surtout pour objectif d’attirer des visiteurs qui viennent via Google. Donc des personnes qui, pour beaucoup d’entre elles, ne te connaissent pas encore.

A l’inverse, la newsletter te permet, elle, de t’adresser à des personnes qui connaissent ta marque et s’intéressent de près aux messages que tu diffusent.

Par ailleurs, selon les réseaux sociaux, tu n’auras pas accès aux mêmes fonctionnalités. La story, un format qui fonctionne super bien sur Instagram, n’a jamais pris sur Linkedin par exemple.

Que ce soit sur le fond ou la forme, tu as tout intérêt à adapter ta ligne éditoriale en fonction des lieux où tu es présente.

Envie d’aller plus loin et surtout de travailler en petit groupe sur ta ligne éditoriale ?

>> RV mardi 17 mai pour le prochain Atelier Entrepreneuses (25€ pour un l’atelier de 2h avec échanges en direct).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.