Faire connaître sa marque

Les 3C : comment gagner en clarté, confiance et compétences pour faire connaître sa marque

Faire connaître sa marque et son offre : c’est le principal objectif de ta communication. Mais c’est aussi un véritable défi, qui repose sur 3 leviers. La Clarté de ton message. La Confiance, pour oser te mettre en avant. Et bien sûr les Compétences, pour savoir utiliser au mieux tes différents canaux de communication.

Pourquoi se faire accompagner dans sa communication ? C’est la question que je pose à toute entrepreneuse qui me contacte, pour un accompagnement individuel ou collectif.

Je ne la formule pas toujours comme cela. Mais j’ai toujours à cœur d’explorer avec précision les besoins de mes (futures) clientes. Que ce soit par le biais d’un entretien découverte ou d’un formulaire préalable à un atelier.

Ces besoins, exprimés par chacune avec ses propres mots, appartiennent toujours à l’une de ces 3 grandes catégories :

  • le besoin de gagner en clarté
  • le besoin de gagner en confiance
  • le besoin de gagner en compétences

J’appelle donc cela les « 3C de la communication » : 3 leviers sur lesquels tu peux dans un premier temps t’interroger et ensuite travailler.

Pour améliorer ta communication, faire connaître ta marque plus largement, encourager le passage à l’action : lequel de ces piliers dois-tu renforcer ?

Pour t’aider à poser ton diagnostic, tu pourras t’aider des verbatims de mes clientes que j’ai réunis ci-dessous. Si tu te reconnais dans l’une de ces citations, alors c’est sans doute la dimension que tu dois approfondir.

Et une fois ce diagnostic posé, que faire pour progresser ?

Déjà profiter des multiples ressources accessibles gratuitement sur internet (par exemple sur ce blog, sur Instagram ou encore via ma newsletter).

Pour aller plus loin, je te conseille de réserver gratuitement un entretien découverte, pendant lequel je t’écoute et te donne de premières pistes d’action.

Levier n°1 : Gagner en Clarté pour mieux faire connaître sa marque

Il s’agit ici du besoin de clarifier le positionnement de la marque, le message à transmettre, ou encore l’audience à laquelle s’adresser.

  • « Compte tenu du prix de mes matières et du temps que je passe sur mes pièces, je devrais me diriger vers une clientèle plutôt haut de gamme. Mais je ne pense pas la trouver sur Instagram, à part quelques exceptions. Je me pose beaucoup de questions sur mes prix, car je vois que mes créations intéressent mais mon taux de transformation n’est pas au top ».
  • « J’ai besoin d’attirer du trafic et des commandes sur mon site. La vente aux professionnels fonctionne bien, mais pas la vente en direct via mon site ».
  • « Je voudrais n’avoir que des clientes engagées, pour pouvoir leur proposer un accompagnement global qui inclue davantage de la notion d’énergie ».
  • « La difficulté est de me projeter, mon activité étant encore très floue. Mon activité n’étant pas bien définie, le message de marque l’est encore moins ».
  • « J’ai l’impression de faire et refaire l’exercice du message de marque sans trouver la précision et la clarté nécessaire pour ma cible ».
  • « Je fabrique juste des bijoux fantaisies, rien d’éthique, une marque parmi tant d’autres. Je n’arrive pas à trouver de message clair ».
  • « Je doute beaucoup de mon offre, ce qui m’amène à la réajuster sans cesse ».
  • « J’ai l’impression qu’il y a encore quelque chose qui coince dans mon positionnement. Mes offres ont évolué, j’ai affiné certaines choses, testé mon pitch,… Mais pour autant je ne me sens pas encore complètement à l’aise. Cela ne me semble pas assez cohérent et fluide. J’ai la crainte de ne pas être assez précise et claire, de ne pas arriver à me différencier suffisamment ou à vraiment toucher ma cible ».

Levier n°2 : Gagner en Confiance

Oser s’exprimer, se mettre en avant, pour parler de soi et de son offre, n’est pas si facile… En particulier si tu ressens la pression de la « vente ».

  • « Actuellement, je n’ai aucune stratégie et je fais au coup par coup. Pour être honnête, je n’ose pas. J’ai plein d’idée mais je n’ose pas franchir le cap ».
  • « Mon problème est que je n’arrive pas à me projeter vers “plus”. J’ai le syndrome de l’imposteur… Je suis toujours abasourdie quand une personne que je ne connais pas, valorise mon travail ».
  • « Je n’ose pas suffisamment « prendre la parole » par exemple pour exprimer ce que je pense sur le Made in France, sur le prix d’un vêtement fabriqué localement ou sur le rôle du vêtement dans notre société… J’ai l’impression d’être perdue dans la masse et de « saouler » mon auditoire ».
  • « Pour le moment, j’ai encore une étape à passer sur Linkedin pour assumer ma voix et mes positions ».
  • « J’ai une problématique liée à l’authenticité. En mai, j’ai ressenti le besoin de dévoiler mes zones d’ombres au grand jour par le biais du blog. Ce n’était pas hors sujet par rapport à ma thématique et ce sont des articles qui ont généré des vues, des partages par mail mais je redoute que dévoiler mes faiblesses ne soit pas vendeur donc je rééquilibre en partageant des choses plus positives ».
  • « Ma principale peur : n’intéresser personne ».
  • « J’ai comme un blocage, je n’arrive pas à passer concrètement à l’action. Je me mets probablement trop de pression et trop d’injonction, de « il faut ». J’ai par ailleurs un soupçon (certainement bien trop fort) de perfectionnisme !! »
  • « Voici quelques peurs que j’identifie : ne pas être « assez bien » + me retrouver noyée parmi la quantité d’autres informations et mails déjà produits + disperser mon énergie sans obtenir des résultats ».
  • « Je veux arriver (enfin) à passer à l’action. J’ai besoin de pouvoir échanger avec toi, de bénéficier de ton expérience / expertise et l’expérience des autres. De découvrir de bonnes pratiques ».
  • « J’ai peur de parler dans le vide sur mon blog, car même s’il y a des visites, il n’y a que rarement des commentaires ».
  • « Je ne suis pas à l’aise pour parler de ce que je fais, en particulier lorsqu’il y a un enjeu commercial derrière ».
  • « Je communique de manière de plus en plus authentique mais j’ai longtemps eu honte de certaines facettes de ma personnalité qui ressortent dans ma com ».
  • « Etant à mon compte dans la couture, je redoute que cela soit vu comme un loisir peu crédible, une activité au mieux, mais certainement pas pris au sérieux ».
  • « Je n’ose pas ou peu publier. Je me dis que cela n’intéresse pas ».
  • « J’ai peur d’en faire trop/pas assez, de rabâcher, de lasser… et de ne pas être percutante ».
  • « Je rencontre les difficultés classiques : la peur de me montrer et du regard des autres, le perfectionnisme ».
  • « J’ai du mal à parler de mon activité, à dire « he ho regardez ce que je fais ça peut vous aider à ceci et cela etc ». Ce n’est pas dans ma nature ».
Oser s'exprimer pour faire connaître sa marque
Oser se dévoiler. Photo by Laura Chouette on Unsplash

Levier n°3 : Monter en Compétences et adopter les bonnes pratiques

Être clair sur son message et son audience, avoir suffisamment confiance pour prendre la parole, c’est la base pour faire connaître sa marque. Mais encore faut-il ensuite savoir utiliser au mieux ses canaux de communication. Et cela demande de mettre en place de nouvelles pratiques et de s’organiser.

  • « Jusqu’à présent, je publie un peu à la bonne franquette, en essayant d’être régulière. J’ai beaucoup de mal avec les choses imposées… J’improvise les textes ».
  • « Pour tout te dire, je suis à deux doigts de laisser tomber les réseaux sociaux. Cet atelier est la dernière chance que je me donne de me réconcilier avec la communication sur les RS. Je dois donc trouver le moyen d’y passer moins de temps et d’y dépenser moins d’énergie ».
  • « Je veux comprendre enfin ce qu’est une ligne éditoriale et comment la mettre en place à mon échelle ».
  • « J’ai tendance à ne parler que de mes créations mais il y a tout un contexte que je pourrais mettre en avant. J’ai besoin de me mettre dans un mode « création de contenu » et ne pas me sentir seule ».
  • « Mon plus grand frein est de planifier les sujets et m’organiser pour que leur rédaction me prenne le moins de temps possible ».
  • « Je ne sais pas comment m’y prendre pour développer un réseau ».
  • « Etant en lancement, j’ai du mal à imaginer suffisamment de contenu à partager, du contenu intéressant et de qualité pour l’audience que je souhaite avoir, et en convergence avec ce qui m’intéresse personnellement ».
  • Je recherche des pistes à explorer pour m’organiser de manière efficace ».
  • « Comment articuler les posts entre FB et Linkedin ? Comment planifier ses contenus ? Comment écrire sans en y passer trop de temps ? Comment écrire pour intéresser ses lecteurs ? ».
  • « J’ai besoin de conseils pratiques pour imaginer du contenu impactant, le planifier et le diffuser en un minimum de temps et d’efforts ! ».
  • « J’ai l’impression d’avoir une vision très éparpillée de ma stratégie de contenu, j’ai beaucoup de mal à organiser tout ça de façon cohérente et stratégique. Je fonctionne beaucoup au feeling, ce qui, je pense n’est pas très productif en termes d’engagement et surtout de ventes ».
  • « Je fais mes posts au hasard, sans les programmer donc c’est très irrégulier. J’essaie d’identifier ce qui marche ou pas. J’ai le sentiment de manquer de temps pour le moment pour faire plus ».
  • « Je constate que ma ligne éditoriale n’est pas assez claire. Je ne publie pas assez régulièrement ».
  • « Autant je pense avoir mes piliers de contenu, autant c’est toujours aussi difficile pour moi de créer un calendrier éditorial : produire du contenu à l’avance, décider à l’avance de tous les sujets ».
  • « J’ai besoin de structurer et organiser ma communication pour ne plus passer des heures à me poser des questions avant d’écrire et publier. Pour, à terme, ne plus me demander quoi ou comment communiquer ».
  • « J’ai actuellement une newsletter hebdomadaire avec 20 abonnés… Mon objectif principal est d’augmenter les inscrits pour atteindre les 100 abonnés à la rentrée ».
  • « J’ai actuellement un blog où je publie, 1 fois par mois environ, des articles sur mes créations et où je mets à jour mes propositions d’ateliers. Je voudrais le développer pour m’y exprimer beaucoup plus sur les domaines de la créativité, de l’engagement vers le surcyclage, le durable, l’écologique. Pour l’instant, je n’y consacre pas assez de temps, je ne m’organise pas vraiment. Je viens écrire spontanément et il n’y a pas de régularité ».
  • « Je n’ai pas de plan de com : que du spontané et du feeling 🙈. Je ne sais pas par où commencer et je n’ai pas dédié de temps de réflexion à ce sujet ».
  • « J’ai beaucoup de mal à être régulière notamment sur Instagram, cela me prend beaucoup de temps de créer du contenu ».
  • « J’ai une vraie difficulté à décider d’un contenu long qui me convienne. J’aimerai avoir une autre option que le blog, la vidéo ou le podcast ! ».
  • « J’ai besoin de consacrer un temps pour réfléchir à ma stratégie de contenu, impulser des changements, construire une stratégie compatible avec mes objectifs et ma disponibilité ».

Alors, sur quel levier penses-tu devoir travailler en priorité pour mieux faire connaître ta marque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.