#Entrepreneuses – Camille, fondatrice du blog Graine de Karma – Partie 1

Voici quelques semaines, j’ai découvert, grâce à la magie des réseaux sociaux, une blogueuse qui m’a immédiatement donné envie d’en savoir plus sur elle: Camille, qui a lancé récemment le blog Graine de Karma. Un nouvel épisode de la série #Entrepreneuses.

Alors je lui ai tout simplement envoyé un petit message pour lui demander si elle accepterait de répondre à quelques questions pour le blog… et, guess what, elle a dit oui! Si vous aimez les aventurières, celles qui osent, celles qui ruent dans les brancards et refusent de rentrer dans la case que la société veut leur assigner, alors je vous conseille de lire ce qui suit: vous n’allez pas être déçus!

Cette première partie est consacrée à son parcours, qui l’a menée de Grenoble au désert australien et bientôt en Asie. Vendredi, elle nous parlera plus longuement de la genèse et du rôle de son blog 🙂

“Une furieuse envie de retour au naturel”

A 26 ans, originaire de Grenoble, Camille a déjà derrière elle des études en électrotechniques, en programmation informatique puis en webmarketing. Son master en poche, elle est immédiatement embauchée en CDI.

“C’était beau, tout le monde était si fier, moi la première”.

Mais très vite, elle se rend compte qu’elle ne se plaît pas dans son job.

“J’ai réalisé que je ne m’étais jamais demandé ce que j’aimais vraiment. Et, au delà même de me poser la question, que je n’avais jamais vraiment pu découvrir ce que j’aimais. Car rapidement quand on grandit, on poursuit une vie qui n’est que très rarement la sienne. On suit le mouvement, on regarde ce que font les gens, d’une manière générale, on se dit que faire des études c’est important. Important pour avoir un bon travail, pour avoir un bon salaire, pour avoir une belle maison, une grosse voiture, pour acheter tout ce qu’on veut, et même ce qu’on ne veut pas, pour partir en vacances (mais attention, 5 semaines par an, pas plus) et puis pour avoir ce sentiment de réussite au travers de tout cela, et au travers du regard des autres. Parce que la société dans laquelle on vit nous dit et nous montre que c’est ça la vie!”

Au même moment, elle dévore des essais sur le développement personnel (Louise Hay, Matthieu Ricard, Frédéric Lenoir, etc) et consacre de plus en plus de temps au yoga au sens large, pas seulement la pratique des asanas, mais la découverte de la philosophie qui l’entoure.

“J’ai commencé à ressentir un dégoût pour la société qui m’entourait, une furieuse envie de retour au naturel. J’ai compris que ce modèle de vie dans lequel j’étais rentrée, sans vraiment m’en rendre compte d’ailleurs, ne me correspondait pas.”

yoga-graine-de-karma

“En moins d’un an, nous avons tout vendu”

Un soir, au bout de 3 mois passés derrière un bureau, face à son ordinateur 8 heures par jour, Camille annonce à son conjoint qu’elle ne veut plus de tout ça. Lui est salarié depuis 8 ans dans la même entreprise, son job ne lui déplaît pas, mais il a depuis longtemps l’envie de changer d’air.

“En une soirée, notre décision de quitter la France était prise. En 2 mois nous avions averti nos patrons respectifs, et en moins d’un an nous avions tout vendu: les voitures, l’appartement et les toooonnes d’affaires que nous avions!”.

Direction l’Australie!

“Depuis septembre dernier, nous y avons acheté et aménagé un van, et nous roulons à travers ce magnifique pays. Nous avons découvert le “HelpX”, qui permet de vivre gratuitement chez des gens en échange de quelques heures de travail par jour, cela peut être simplement du ménage ou de la cuisine, ou encore du jardinage. Nous avons fait des rencontres absolument incroyables grâce à ça. Quoi de mieux dans un voyage que de vivre avec les gens du pays ?”

van-graine-de-karma

Fin septembre, le couple poursuivra son voyage en Asie.

“Pourquoi ne pas faire le tour de la Thaïlande à pieds, vivre chez des gens là bas. Le Vietnam et le Cambodge, j’y pense aussi, tout dépendra de l’état des comptes en banque. J’aimerai que tout se paye avec de la gratitude (auquel cas je serai sacrément riche !) mais c’est loin d’être le cas !”

“Repartir de zéro”

“Désormais, je sais ce dont je ne veux plus dans ma vie. Avoir tout quitté, tout vendu, permet de tout reconstruire avec un nouvel œil, celui apporté par ces mois de découvertes et de remise en question.”

Un jour, peut-être, Camille et son conjoint rentreront en France.

“Ce sera alors une formidable opportunité pour repartir de zéro. Genre le vrai zéro, celui où tu dois tout recommencer, de A à Z, du logement aux petites culottes. Ce genre de chance n’arrive qu’une seule fois dans une vie, alors avec mon conjoint on réfléchira à deux fois à ce qu’on veut en faire !”.

En attendant la suite de son interview (vendredi!), retrouvez Camille sur son blog Graine de karma, sur sa page Facebook ou encore son compte Instagram.

Une réflexion au sujet de « #Entrepreneuses – Camille, fondatrice du blog Graine de Karma – Partie 1 »

  1. Ping : {Invitée} Camille, du blog Graine de Karma – Partie 2 |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *