#Conseils – Ça veut dire quoi, être une entrepreneuse positive?

Depuis plusieurs mois, j’ai recentré mon activité de conseil en positionnement de marque et en communication autour d’une cible: les entrepreneuses et porteuses de “projets à impact social et environnemental positif”. Mais cela signifie quoi exactement, avoir un business à “impact positif”?

Voici un moment que j’avais envie d’écrire cet article, sans arriver à prendre le temps pour le faire. Et puis, heureux hasard, une “vieille” amie a repris contact avec moi sur Instagram voici quelques jours. Nous nous connaissons depuis 2005, grâce à nos blogs respectifs. Nous avons pris des cours de couture ensemble et surtout, elle était à mes côtés pour le lancement officiel de Cousette entre copines (créations textiles) à l’occasion du salon Aiguille en fête de 2007!

Bref, elle m’a contactée pour me poser cette question: “Je viens de passer sur ton blog, en effet je me tâte à lancer ma propre activité (elle est photographe, NDLR), aussi je cherche ici et là un peu conseils et d’aide. J’aurais quelques questions sur ce que recouvre exactement l’appellation “entreprendre autrement” ou ce que sont les “projets à impact positif””.

Bingo, exactement le sujet sur lequel j’avais prévu de plancher!

Des entrepreneuses soucieuses des conséquences de leur projet sur leur environnement.

Ce jour-là, voici ce que je lui ai répondu sur Instagram: “Ces deux notions correspondent surtout aux projets et entreprises conduits par des personnes qui n’ont pas pour seule motivation de faire un maximum d’argent. Mais qui ont, au contraire, le souci d’avoir un impact le plus positif possible sur leur environnement (pris au sens large: la nature, les hommes, la société). Du coup, des projets où l’on est attentif à la dimension écologique, à la dimension locale et à la dimension sociale de l’activité. En pratique, pas mal de monde rentre dans cette catégorie heureusement!”

“J’envisage une activité -la photo-, qui m’amènerait aux quatre coins du pays: pas très écolo!”, me répond-elle.

“L’idée n’est pas forcément d’être irréprochable dans toutes les dimensions mais d’en avoir le souci. Par exemple, prévoir dans tes tarifs et tes pratiques la compensation CO2. Ou alors privilégier, quand c’est possible, les modes de transport moins polluants. Ou encore dans tes choix d’emballage ou de diffusion de tes clichés, te poser la question de l’impact écologique. En fait c’est tout simplement raisonner en tant qu’entrepreneur comme on le fait déjà en tant que consommateur, en essayant d’être plus responsable“.

“Je comprends, c’est une éthique, qui d’ailleurs peut être affichée comme un label j’imagine?”

“Tout à fait! Etant donné qu’en tant que consommateur nous sommes soucieux de notre impact, nous voulons pouvoir  choisir les prestataires et fournisseurs qui partagent nos valeurs. D’où l’importance de mettre en avant ces valeurs et engagements dans ta communication”.

“C’est très clair et logique. Et cela peut constituer une valeur ajoutée non seulement dans l’élaboration du projet mais dans la présentation aux éventuels clients. Tu m’ouvres des horizons auxquels je ne pensais pas”, a-t-elle conclu…

Photo by Will Cornfield on Unsplash

Impact positif: comment le définir?

Pour commencer, faut-il parler d’impact positif tout court, ou d’impact social, voire d’impact social et environnemental? Quid des termes “durables” ou “responsables”, est-ce que c’est la même chose?

D’après le Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire (CSESS), cité sur le site Avise Impact social: de quoi parle-t-on?:

“L’impact social consiste en l’ensemble des conséquences (évolutions, inflexions, changements, ruptures) des activités d’une organisation tant sur ses parties prenantes externes (bénéficiaires, usagers, clients) directes ou indirectes de son territoire et internes (salariés, bénévoles, volontaires), que sur la société en général.”

Cet article explique également  que ces conséquences positives de l’activité concerne tant l’individu (bien-être, santé, cadre de vie, autonomie…), que l’environnement (préservation), la société (lien social, citoyenneté, diversité, égalité des chances..), la politique (représentation et expression des citoyens) ou encore l’économie (emploi, développement humain).

Dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, qui regroupe des structures entrepreneuriales, associatives ou encore coopératives dont l’objet même est l’utilité sociale, ces conséquences positives sont évidemment recherchées en priorité et sont explicitement mentionnées dans les statuts de la structure.

Impact positif: pas réservé au secteur de l’économie sociale et solidaire

Mais ce que m’a appris mon activité de consultante et formatrice auprès de small business,  c’est que ce souci d’avoir un impact positif n’est pas réservé à cette catégorie d’entrepreneurs.

En tant que consommateurs, nous sommes de plus en plus nombreux à comprendre que nos choix de consommation et nos modes de vie ont une influence sur notre société et notre environnement.

Privilégier un producteur local, un commerce de quartier, un produit bio, un mode de transport plus écolo, la récup’, le recyclage, le don, le partage…: c’est tenter d’avoir un impact positif.

De même, nombreux sont les créateurs de small business qui souhaitent que leur développement ne se fasse pas au détriment des autres et de la planète. Je vous en parlais déjà ici: Faire rimer business et engagement.

Au contraire, ils cherchent à construire une activité alignée avec leurs valeurs personnelles.

C’est notamment (mais pas seulement!) le cas de personnes en reconversion, qui ont expérimenté le salariat et se sont parfois senties perdues dans des activités qui n’avaient pas beaucoup de sens, voire qui étaient en contradiction totale avec leurs convictions…

Ils sont attentifs au choix de leurs fournisseurs et de leurs matières premières, cherchent à offrir à leurs clients une alternative aux produits industriels fabriqués à l’autre bout du monde ou encore envisagent leur activité et la manière de l’exercer comme une manière de remettre du sens, de l’humain et de la proximité au centre de leurs échanges.

Vous vous reconnaissez dans cette manière de mener votre business? Alors vous avez choisi d’entreprendre autrement ! N’hésitez pas à partager votre expérience et vos engagements en commentaire pour inspirer la communauté 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *