Anne-Sophie Benoit, photographe d’histoires uniques

Pour illustrer mon nouveau site, j’avais besoin et envie de jolis portraits professionnels. J’ai fait appel à l’oeil et au talent de la jeune photographe lyonnaise Anne-Sophie Benoit. Aujourd’hui je vous présente son travail et son parcours -déjà riche!- d’entrepreneuse.

C’est au cours d’une soirée du réseau lyonnais Ladyboss que j’ai fait la connaissance d’Anne-Sophie. J’ai tout de suite accroché à son sourire et sa bonne humeur, qui m’ont donné envie d’aller découvrir son travail.

Anne-Sophie Benoît propose des séances photos pour les particuliers (qu’il s’agisse d’immortaliser un instant de leur vie ou de les aider à s’accepter à travers la photo) ainsi que pour les professionnels (raconter leur histoire, mettre en avant leurs produits ou services, faire de la création de contenu etc.). Vous pouvez notamment la découvrir via ses 2 comptes Instagram @asb_photo et @annesophie.benoit

Au cours de quelques échanges, je lui ai expliqué ce que je recherchais: pas une ambiance “corporate”, pas de bureau ni d’ordinateur, mais un cadre et une lumière naturels, des tons pas trop chauds… C’est finalement au milieu des serres du Parc de la Tête d’Or que nous avons choisi d’organiser le shooting.

L’exercice de passer devant l’objectif n’est pas des plus faciles, mais grâce à sa bienveillance et son humour, Anne-Sophie a parfaitement su me détendre. Et je suis évidemment ravie du résultat, dont voici un petit extrait…

Outre ses photos, j’ai eu envie de vous faire découvrir le parcours d’Anne-Sophie, qui a eu le cran de lancer dans l’entrepreneuriat dès la fin de ses études en 2015 puis de changer d’activité au bout de quelques temps. Et même de créer avec son amoureux Jema, une marque de bougies naturelles qui, une fois consumées, laissent découvrir une pierre fine.

Bref, une belle illustration de la citation “la valeur n’attend point le nombre des années”!

Bonjour Anne-Sophie, parle-nous de ton activité et de ton parcours: pourquoi et comment es-tu devenue photographe indépendante?

Je m’appelle Anne-Sophie Benoit et je suis “photographe d’histoires uniques”. Il y a eu une longue réflexion autour de cette baseline. Je fais de la photo à la lumière naturelle à 100%, pas de studio ni de lumières artificielles. J’aime les choses qui sont un peu imparfaites, qui ne sont pas contrôlées à 100%. Quand on shoote à la lumière naturelle, il y a toujours un petit défi : trouver la meilleure lumière, le meilleur angle pour shooter. Histoires uniques, cela signifie aussi que l’humain est essentiel pour moi et que chaque personne que je rencontre a sa propre histoire à raconter. Pour chaque projet je propose quelque chose de différent et d’unique qui correspond à la personne que j’ai en face de moi.

Je n’ai jamais été salariée. J’ai fait beaucoup de stages, plus ou moins longs, notamment en tant que community manager/chargée de communication et c’était super intéressant. Cependant, j’ai toujours eu envie d’être ma propre patronne ! Je pense que c’est notamment dû au fait que je suis une enfant d’expatriée. J’ai même été scolarisée à la maison pendant quelques temps, ce qui m’a habituée à avoir un emploi du temps assez libre. L’instabilité, le changement ne sont donc pas des choses qui m’effraient.

J’ai me suis lancée dans l’entrepreneuriat fin 2015, après des études en communication, marketing digital et webdesign pour compléter mes connaissances. Comme le salariat ne m’attirait pas et que j’avais le soutien de mes parents, je me suis dit que je n’avais rien à perdre! Je suis encore jeune, je n’ai pas de contraintes particulières alors c’était le moment opportun pour moi de voir si ça fonctionne.

J’ai d’abord exercé en freelance en tant que webdesigner. Je ne pensais pas que je pourrais gagner ma vie avec la photo (les fameuses “croyances limitantes”). Et puis au bout d’un moment, je me suis dit qu’il fallait tenter ! Alors j’ai commencé à avoir des petits contrats, j’ai testé différentes choses (et je teste toujours) pour voir ce qui me plaisait (ou pas) et petit à petit j’ai pris mon envol. Je réalise toujours des sites internet, car j’aime avoir plusieurs activités pour ne pas me lasser, mais j’ai quand même beaucoup fait évoluer mon projet. Tout est dû aux rencontres, et à mon évolution en tant que personne aussi.

Anne-Sophie est également créatrice de la marque de bougies naturelles Jema

Quelles sont les satisfactions que tu trouves dans ta vie d’entrepreneuse?

Principalement le fait de pouvoir organiser mon emploi du temps comme je veux, pouvoir m’écouter et faire des pauses quand j’en ai envie. J’aime aussi le fait d’avoir rencontré pleins de personnes passionnées.

Ce qui me fait vibrer en tant qu’entrepreneuse, c’est l’humain. Ce sont ces échanges avec les personnes que je prends en photo et leurs retours. Partager un bout de leur vie aussi, c’est quelque chose qui me touche énormément. Savoir qu’ils me font confiance et que je peux raconter un peu de leur histoire, c’est super beau.

J’apprécie aussi de rencontrer des personnes qui font le même métier que moi et qui sont d’un soutien sans faille. Il y a de très beaux échanges et de synergies qui se créent, c’est très enrichissant. Tout n’est pas parfait bien sûr, mais c’est quand même un environnement agréable. Par ailleurs, j’évolue constamment en tant que personne. Je suis sortie de ma zone de confort tellement de fois, cela m’a donné une grande confiance en moi-même -ce dont je manquais auparavant…

Quels sont les difficultés auxquelles tu as dû faire face ou auxquelles tu fais face aujourd’hui? Que changerais-tu si tu pouvais recommencer à zéro?

Savoir se vendre quand on est à son compte c’est primordial. J’ai la chance d’avoir fait une école de commerce donc je ne partais pas de zéro. Cela ne m’a pas empêchée de rencontrer des difficultés: pour développer mon réseau, me faire connaitre, trouver des clients etc. C’est un travail constant.

L’erreur que je ne referais pas: je délèguerais des tâches dès le début !! Quand j’ai commencé, je voulais tout faire moi-même, et certaines choses m’ont pris énormément de temps… Malgré tout, je pense que les erreurs restent positives au final, donc je ne changerais pas grand chose.

Quant au conseil que je donnerais aux entrepreneuses, c’est de ne pas avoir peur de demander des avis externes (en dehors de ses amis/famille). Parfois, on est tellement à fond dans ce qu’on fait, que l’on manque de recul. Personnellement, je me suis faite accompagner pendant quelques mois pour refaire le point sur mon activité et cela m’a fait le plus grand bien !

Pour terminer cette interview, as-tu un projet que tu souhaites mettre en avant?

Le 28 mai prochain à Lyon, j’organise mon tout premier shooting collaboratif pour les créateurs.trices : 3h de shooting pour faire de la création de contenu ensemble. Le but c’est de mettre les produits en situation, de mixer les produits de différent.es créateurs.trices pour que chacun puisse communiquer avec de jolies photos. Tous les détails de l’évènements sont ici : https://www.facebook.com/events/359457978244939/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *